L’un des présidents du Palais de Tokyo limogé suite à ses propos sur Greta Thunberg

Des commentaires qui ont choqué le monde de l’art.

By
Entertainment

Bernard Chenebault, le président des Amis du Palais de Tokyo, une association de collectionneurs et passionnés rattachée au musée d’art contemporain, a été démis des fonctions qu’il occupait depuis 2013 suite à des propos violents tenus sur Facebook envers la jeune militante Greta Thunberg.

“J’espère qu’un désaxé va l’abattre”

Il y a quelques heures, Bernard Chenebault a publié ce commentaire sous une publication du magazine Slate qui partageait un article à propos de la jeune suédoise qui lutte pour la protection de l’environnement : “Cette folle rajoute une couche de haine dans notre société déjà fort agitée par de mauvais sentiments de toute part. J’espère qu’un désaxé va l’abattre.” 

Des propos agressifs incitant à la violence qui ont indigné le monde de l’art, la directrice du Palais de Tokyo incitant même le collectionneur à démissioner lors d’une interview pour Le Monde“Je suis abasourdie par les propos surréels de cet homme que je ne connais pas, et dont nous nous désolidarisons, bien sûr, complètement. Je l’ai aussitôt appelé pour exiger des excuses publiques, et lui signifier que son départ, programmé pour bientôt, devait être accéléré.” 

L’association des Amis du Palais de Tokyo et l’institution se sont également désolidarisés des propos de l’ancien président qui a donc été limogé ce lundi 30 septembre et qui sera remplacé “dans les meilleurs délais” annonce le Palais de Tokyo sur Twitter.

Des excuses publiques sur Facebook

Ironie du sort, c’est également sur le réseau social que Bernard Chenebault a présenté ses excuses suite à son commentaire agressif envers la jeune militante. : “Je regrette profondément ces propos qui ont heurté de nombreuses personnes, à qui je présente mes excuses pour l’indignation qu’ils ont ressentie. Bien sûr, je n’appelle aucunement au meurtre de Greta Thunberg et vous prie de croire que, dans le “jeu” de Facebook, mes mots ont totalement dérapé hors de ma pensée et de mon intention”.

Des excuses qui n’auront néanmoins pas suffit puisque le collectionneur de 67 ans a été poussé vers la sortie par l’institution culturelle.

Dans notre actualité, Internet trolle Donald Trump avec des casquettes rouges “Make America Greta Again”.

 

Aidez-nous à mieux vous servir

Nous apprécions votre soutien en autorisant des publicités HYPEBEAST, où nous pouvons partager des contenus liés aux dernières tendances, et culturellement pertinents. En ajoutant HYPEBEAST à la liste blanche de votre bloqueur d’annonces, les annonces diffusées sur nos sites seront diffusées pendant la navigation.