Donatella Versace Explique La Vente De Versace Et Répond Aux Critiques

“Faire partie de ce groupe est essentiel”.

By
Mode

C’est officiel depuis ce mardi, Versace est passé entre les mains de Michael Kors. La transaction, facturée à 1,83 milliard d’euros, a suscité la surprise auprès du public. Au vu de la santé financière de la Maison italienne, et de son aura inchangée au sein de la haute couture, rien ne laissait présager une vente.

Alors, pourquoi ? La raison, Donatella Versace l’a exposée dans le communiqué ayant rendu l’opération officielle. “C’est le moment idéal pour notre entreprise, qui met la créativité et l’innovation au cœur de toutes ses actions, pour grandir. Nous pensons que faire partie de ce groupe est essentiel au succès à long terme de Versace. (…) Santo, Allegra et moi reconnaissons que la prochaine phase consistera à faire atteindre à Versace tout son potentiel”, a assuré la styliste. Pour qui la croissance de son entreprise ne pouvait progresser suffisamment qu’avec l’aide d’un autre groupe.

Nous croyons en ce projet

Des premières inquiétudes concernant la sortie de la famille Versace, Donatella a tenu à une mise au point rassurante. “C’est sûr, c’est une étape importante pour moi et pour une entreprise qui jusqu’ici, était une entreprise familiale, a-t-elle déclaré au Corriere della Sera. Mais le fait que toute la famille ait réinvesti dans le groupe parle de lui-même. Il n’était pas nécessaire que nous soyons actionnaires. Nous l’avons fait pour faire comprendre à tout le monde que nous croyons à ce projet, et pour montrer l’enthousiasme que nous mettons dans le début de ce nouveau chapitre pour Versace“. En plus de conserver leurs postes, les membres de la famille Versace ont en effet investi dans le groupe Michael Kors, renommé Capri Holdings Limited.

Rassurant pour les fans peut-être, mais pas satisfaisant pour tous. Notamment pour des hommes politiques italiens, le sulfureux vice-président du Conseil Matteo Salvini en tête, qui se sont étonné de la vente au vu des recettes de la Maison, et ont regretté qu’elle ait bénéficié à une entreprise étrangère. Là encore, Donatella a tenu à répondre. “Si on n’a pas vendu à un groupe italien, c’est qu’aucun ne l’a demandé. Cette année, Versace a été approché par beaucoup de personnes, françaises, américaines… mais aucune italienne. Ce n’est pas nous qui avons refusé d’inclure un groupe italien. Du reste, avec cette opération, nous recruterons davantage, nous allons créer du travail en Italie, ces polémiques sont infondées“. Nul doute, cela dit, que la vente de la Maison Versace n’a pas fini de faire couler de l’encre…

 

Aidez-nous à mieux vous servir

Nous apprécions votre soutien en autorisant des publicités HYPEBEAST, où nous pouvons partager des contenus liés aux dernières tendances, et culturellement pertinents. En ajoutant HYPEBEAST à la liste blanche de votre bloqueur d’annonces, les annonces diffusées sur nos sites seront diffusées pendant la navigation.