SCH, La Maturité Précoce - Interview

“Hier, j’avais des problèmes de jeune qui galère et aujourd’hui, j’ai des problèmes de jeune qui a réussi.”

En plein milieu d’un été brûlant, dans un Paris transpirant encore l’ivresse de la saison chaude, à l’ombre d’un soleil perçant digne de la ville d’origine de SCH, nous avons rencontré le rappeur ayant vu le jour dans la cité phocéenne. Dans la ville lumière pour la journée, le rappeur plutôt discret depuis un an sort de l’ombre pour nous éclairer sur un silence qui touche à sa fin. Dans l’intimité du 9:29 artspace studio, celui qui a explosé avec “Champs-Élysées” en 2015 nous avoue ne plus vouloir rouler sur la plus belle avenue du monde mais plutôt prendre part aux grand-messes parisiennes de la mode qu’honorent les labels qu’il arbore avec élégance dans notre édito. KOCHÉ, Givenchy, sacai… autant de marques qui éveillent la sensibilité mode du S qui en profite pour évoquer son renouveau artistique. De Maison Baron Rouge à ses récents clips “Mort de Rire” et Otto”, SCH imprime sa nouvelle patte, avec une maturité précoce développée autant avant son explosion qu’après. “Hier, j’avais des problèmes de jeune qui galère et aujourd’hui, j’ai des problèmes de jeune qui a réussi”, explique-t-il. Avec son assurance et sa prestance naturelles, passant de SCH à Julien Schwarzer avec aisance, l’artiste se confie sur son évolution et les changements qui n’en sont finalement pas vraiment : “L’exemple simple c’est quand autour de moi on me dit ‘t’as changé‘ alors que c’est tout simplement leur regard sur moi qui a changé. Tu peux te renouveler sans pour autant perdre ton authenticité. C’est toujours dans les yeux des autres que tu perds quelque chose.”

Photos De SCH

SCH porte un costume KOCHÉ et une chemise Haider Ackermann.

Silence, Création et Humilité

Lorsqu’on fait autant de bruit en si peu de temps, notamment de 2015 à 2017, le silence peut paraître long. En évoquant cette période avec SCH, on se rend compte que le personnage est simple, humble et tout simplement humain. Comme beaucoup de Français, il a lui aussi célébré la victoire en Coupe du monde, à sa manière : “On était derrière les Bleus et c’était une fierté d’avoir gagné. Ça faisait longtemps qu’on attendait ça et l’équipe est jeune donc on s’identifie un peu plus à eux. On a fêté ça, on a sorti nos métaux, on a tiré en l’air, on leur a fait honneur, c’était rigolo.” Si quelques joueurs du seul club français ayant gagné la coupe aux grandes oreilles représentaient la France en Russie, SCH est l’un des premiers à avoir impulsé le renouveau marseillais dans l’éco-système du rap français. “On fait partie du paysage. Marseille, c’est la France, on n’est pas nouveaux. On sait qu’il y a 30 000 parisiens qui viennent s’installer chez nous chaque année donc le sud ça attire, c’est sûr (rires)”, ajoute-t-il. Plus que son appartenance à sa ville, sa gestuelle, ses gimmicks ou son style ont largement contribué à l’effervescence autour du S. Caractéristiques du personnage, il explique ce qui ne s’explique pas : “Tout est naturel. Je ne me suis jamais entraîné à être quelqu’un. Je ne me suis pas mis devant la glace pour faire tel gimmick ou tel geste. C’est quelque chose qui vient instinctivement.” L’éclosion de rappeurs avec ces mêmes codes après 2015 fait même rire le MC de 25 ans : “Oui j’ai eu pleins de fils depuis 2015 (rires). Avant je n’en parlais pas par humilité mais ce n’est pas non plus s’envoyer des fleurs que de le dire, surtout si c’est vrai. J’ai eu beaucoup d’enfants dans le rap (rires).”

Photos De SCH

SCH porte un pull Courrèges. 

“La mode se démode, le style jamais”, disait Coco Chanel. Comme le style, certaines choses intangibles sont plus ardues à reproduire. Le style, SCH y accorde beaucoup d’importance et contrairement à d’autres rappeurs postulants aux premiers rangs de la Fashion Week parisienne, le rappeur connait son sujet. “Je m’intéresse beaucoup à la mode. On n’est pas loin de Milan, de Paris et on surveille Instagram. La mode c’est quelque chose que j’affectionne beaucoup et s’il y a des marques que j’aime tout particulièrement, je ne demande qu’à connaître celles que j’ignore encore”, ajoute-t-il habilement. Contrairement à la pudeur ou la timidité qu’on peut reconnaître à certains de ses homologues francophones, le rappeur marseillais ne se défile pas lorsqu’on évoque la prochaine Fashion Week : “Je suis tout ça depuis mon Instagram dans l’espoir de bientôt faire partie de ce bordel tu vois (rires). Parce que c’est sûr que ça doit être mieux en vrai .” 

Photos De SCH

SCH porte une veste Valentino, une veste en jean et un jean Amiri et des boots Louboutin.

Le renouveau du S

Maison Baron Rouge, “Mort de Rire” et “Otto”. Un nouveau label en licence chez Warner, et deux nouveaux titres accompagnés de clips aux allures de courts-métrages. Si l’annonce de son nouveau label, sans autres précisions sur les réseaux, avait laissé un flou sur Maison Baron Rouge, SCH est désormais très clair : “C‘est moi. C’est Julien Schwarzer qui prend en main tout ce qu’on a construit depuis le début avec mon équipe, autant sur la marque que le personnage SCH. Aujourd’hui SCH ce n’est plus juste un mec qui fait du rap, j’ai pris conscience que mon univers pouvait devenir une vraie entité comme il y a déjà plein d’exemples dans le rap.” Une définition qui peut faire saliver à la vue des deux premiers visuels prometteurs réalisés par Late Nights Studio, et lorsqu’on imagine le champ des possibles du jeune label. “J’aime beaucoup la mode et il y a des portes à pousser et à ouvrir de ce coté là. J’aime beaucoup le grand écran aussi mais je pense que c’est tout un packaging qui arrivera avec le temps et le travail qu’on fournira”, poursuit l’artiste, la tête bien froide malgré la température qui monte dans le studio. Des idées, Julien Schwarzer en a beaucoup dans son esprit bouillonnant et lorsqu’on creuse pour connaître le fond de la pensée du marseillais, ce dernier se livre un peu plus : “Je pense que tout ça reste de l’art, que ce soit la sape, la musique… on peut réunir plusieurs de ces cases dans une seule et avec mes idées, mes inspirations, j’essaye de créer à ma manière. J’ai des idées que je ne peux pas traduire en musique, parfois c’est par des mots, parfois par des matières.”

Photos De SCH

SCH porte un costume Vivienne Westwood et une chemise Givenchy.

Ce second souffle dans sa jeune carrière, SCH l’a trouvé sans vraiment le chercher, mais à force de travail car après “un an de travail en studio”, le rappeur aborde son retour avec “beaucoup de plaisir”. Lucide sur la manière dont sa carrière se construit, sans parler de karma, le rappeur a conscience des cycles de la vie d’un artiste : “Il ne faut pas se mentir, la carrière d’un artiste est faite de hauts et de bas. J’ai pris conscience que la force, elle va et elle vient et il faut l’accepter car le soleil se lève toujours dans la musique. J’ai eu des projets qui étaient moins attendus que celui-ci et là je comprends que la force est pure, c’est de la force naturelle créée par l’attente et par l’engouement générés durant ces 3 dernières années.”

Avant de quitter le studio pour une longue escapade dans une propriété reculée de la banlieue parisienne pour le photoshoot, ce dernier tire une dernière fois sur sa cigarette et surprend par sa réponse sur les éclairs d’inspiration des rappeurs américains en studio : “Mouais… c’est du vent ça. Je ne pense pas que ce soit réel. Ça voudrait dire que ton cerveau est vide et quand tu appuies sur un bouton tout se met en marche, ça n’existe pas ça…” Et de laisser éclater, du haut de ses 25 ans, sa maturité précoce : “Il faut se questionner, il faut s’ouvrir sur le monde pour justement essayer d’y réfléchir.”

Lire l'article en entier
Stylist
Louis Battistelli (9:29 artspace studio)
Producer
9:29 ARTSPACE STUDIO
Photographer
9:29 artspace studio
More

Que lire ensuite

Lee Puise Dans Son Héritage Du Workwear Pour Sa Collection Printemps 2019
Mode

Lee Puise Dans Son Héritage Du Workwear Pour Sa Collection Printemps 2019

Les années 90 sublimées.

Déjà Sold Out Partout, Skepta S'Excuse Pour La Popularité De Sa Nike Air Max Deluxe SK
Footwear

Déjà Sold Out Partout, Skepta S'Excuse Pour La Popularité De Sa Nike Air Max Deluxe SK

“Toutes mes excuses, Skep.”

La Triple S De Balenciaga Se Dévoile Dans Un Nouveau Coloris Audacieux
Footwear

La Triple S De Balenciaga Se Dévoile Dans Un Nouveau Coloris Audacieux

Ready to cop.


Supreme Et COMME des GARÇONS Collaborent Autour D'Une Collection Capsule Et D'Une Nouvelle Sneaker
Mode

Supreme Et COMME des GARÇONS Collaborent Autour D'Une Collection Capsule Et D'Une Nouvelle Sneaker

Bonne rentrée.

Une Date De Restock Et De Nouveaux Visuels Pour La ACRONYM x Nike Air Presto Mid
Footwear

Une Date De Restock Et De Nouveaux Visuels Pour La ACRONYM x Nike Air Presto Mid

La paire aux couleurs vives revient très bientôt.

Un Nom Et Un Design Potentiels Pour Le Troisième iPhone À Paraître (Photos)
Tech

Un Nom Et Un Design Potentiels Pour Le Troisième iPhone À Paraître (Photos)

Le moins cher des nouveaux iPhones se dévoile un peu plus.

More ▾