L'Un Des Plus Gros Revendeurs De Sneakers Français Ouvre Sa Première Boutique

Larry Deadstock nous emmène dans les coulisses de son premier shop.

By
Mode

La sneakers culture et tout son écosystème sont en pleine ébullition et les fréquentes sorties de paires comme les Virgil Abloh x Nike ou de produits Supreme ne vont pas à l’encontre de cette tendance. C’est dans ce contexte en pleine effervescence que Larry Deadstock, un des piliers parisiens de cette communauté lance sa propre boutique au 65 rue Saintonge dans le 3ème arrondissement de Paris.

À quelques heures de l’ouverture qui a eu lieu aujourd’hui à 11h, nous avons pu rencontrer l’une des références françaises de la culture de la basket pour échanger sur ce magasin à son effigie. Dans un cadre intimiste et chaleureux, même si le revendeur peut se vanter de ses 500 paires en vente, son message se veut fédérateur et rempli d’humilité. Allant de 50€ à 8000€, les prix se veulent accessibles à tous et une sélection d’apparel et d’accessoires permettra à toutes les bourses de pouvoir se fournir chez Larry Deadstock. Parmi les paires les plus rares de sa sélection on retrouve notamment les Chanel x adidas Originals Pharrell Williams Hu NMD ou la Nike Air Jordan 1 x colette.

Jetez un œil aux clichés de la boutique ci-dessus avant de passer en revue les mots du maître des lieux en attendant de vous rendre au shop et de fouler la mosaïque de Larry Deadstock dès samedi matin.

 

“Chez nous, peu importe ce que les gens achètent, ils repartiront toujours avec une anecdote cool à raconter, c’est le petit plus de la maison.”

 

Tu ouvres ta première boutique demain, quel a été ton parcours jusqu’ici ?

Ça fait à peu près 10 ans que je vends des baskets. Cette culture m’a toujours passionné. J’ai fait beaucoup de rencontres qui m’ont permis de me développer comme Mehdi Salade ou mes associés. Ensuite, de fil en aiguille on a évolué et nous voilà ici.

L’évolution de cette culture t’a t’elle poussée à ouvrir cette boutique ?

Le marché a complètement explosé. Je me souviens des premiers events, on n’était pas plus de 500 ou 600. Maintenant on se retrouve quasiment à 10 000 comme la dernière fois au Carrousel du Louvre. J’ai beaucoup vendu sur les réseaux sociaux et c’est comme ça que je me suis fait connaître. On a pas mal voyagé à travers l’Europe pour des events avec mon équipe, ça donnait lieu à des espèces de “Very Bad Trip” mais toujours dans la bonne humeur (rires). On a monté un site il y a un an et demi puis un pop-up shop il y a quelques mois et c’est tout naturellement qu’on ouvre ce shop demain.

“On ne veut pas devenir élitiste car les baskets ça reste quelque chose d’universel.”

Qu’attends-tu de cette nouvelle boutique ? 

On verra ce que l’avenir nous réserve mais on va essayer de rassembler au maximum les gens autour de cette culture de la sneakers. Mais même si les gens ne viennent pas forcément acheter chez nous, s’ils veulent juste échanger ou chill avec nous, il n’y a pas de problème, nos portes seront toujours grandes ouvertes.

Chez nous, peu importe ce que les gens achètent, ils repartiront toujours avec une anecdote cool à raconter, c’est le petit plus de la maison. Sans faire les anciens, on a fait beaucoup de camps, on sait dans quelles conditions certaines paires ont été achetées donc on a toujours de bonnes anecdotes sur les produits.

Que va t’on retrouver dans ta boutique ?

On procède de manière assez simple, on vend ce qu’on aime. Au niveau des paires, ça peut aller de 60€ à 5000€ pour que tout le monde puisse se faire plaisir chez nous. On ne veut pas devenir élitiste car les baskets ça reste quelque chose d’universel. Il y a des casquettes, des accessoires, il y aura d’autres choses assez cools…

Quel est ton regard sur la sneakers culture actuelle ?

Les portes se sont complètement ouvertes et c’est tant mieux. Avant, c’était quelque chose qui était plus ou moins réservé aux puristes même si je n’aime pas ce terme. En toute humilité, si on peut partager notre vécu avec les jeunes générations qui s’intéressent à ce mouvement, ce sera avec plaisir.

 

Larry Deadstock Shop
65, rue Saintonge
75003 Paris

Lire l'article en entier

Que lire ensuite

Roméo Elvis Dévoile Une Nouvelle Collection Qui S'Adresse Aux "Gens Normaux"
Mode

Roméo Elvis Dévoile Une Nouvelle Collection Qui S'Adresse Aux "Gens Normaux"

Le crocodile à l’honneur.

Un Nouvel iPhone Sans 3D Touch Pour Un Prix Plus Abordable
Tech

Un Nouvel iPhone Sans 3D Touch Pour Un Prix Plus Abordable

Prévu pour Septembre.

La Bande-Annonce 'Shadow Of The Tomb Raider' Met En Lumière Lara Croft Dans Son Aventure La Plus Sombre
Entertainment

La Bande-Annonce 'Shadow Of The Tomb Raider' Met En Lumière Lara Croft Dans Son Aventure La Plus Sombre

De l’apocalypse maya.


Frank Ocean Envoie Un Subtil Pic À Kanye West Suite À Son Soutien À Trump
Lifestyle

Frank Ocean Envoie Un Subtil Pic À Kanye West Suite À Son Soutien À Trump

Un post Tumblr qui fait parler.

À Écouter : Les Meilleures Sorties Françaises De La Semaine
Musique

À Écouter : Les Meilleures Sorties Françaises De La Semaine

Avec Damso, Niska et Quavo, Dinos et Joke, Roméo Elvis…

Kanye West Lance "Ye vs. The People" Avec T.I.
Musique

Kanye West Lance "Ye vs. The People" Avec T.I.

Abordant la situation Trump.

More ▾
 

Aidez-nous à mieux vous servir

Nous apprécions votre soutien en autorisant des publicités HYPEBEAST, où nous pouvons partager des contenus liés aux dernières tendances, et culturellement pertinents. En ajoutant HYPEBEAST à la liste blanche de votre bloqueur d’annonces, les annonces diffusées sur nos sites seront diffusées pendant la navigation.