Rencontre - À Paris JW Anderson a voulu retomber amoureux

Dans les coulisses du défilé Automne/Hiver 2020 du designer britannique.

Mode 

Le défilé de Jonathan Anderson, créateur éponyme de la marque JW Anderson, est toujours un moment attendu de la Fashion Week de Paris tant les runways du designer britannique relèvent souvent de la performance artistique. Pour son troisième passage dans la capitale parisienne, afin d’y dévoiler sa collection Automne/Hiver 2020, l’Irlandais a fait honneur à sa réputation avec un vestiaire en guise d’hommage appuyé à David Wojnarowicz, poète maudit new-yorkais des années 80 qui aura marqué la scène underground avec ses photographies, ses performances, ses films, son militantisme homosexuel et, notamment, sa célèbre série de ‘Arthur Rimbaud à New York’. Voix puissante, virulente même, et présence inconfortable des années 80’s aux États-Unis, c’est sa “poésie romantique” qu’a voulu retranscrire Anderson avec son dernier vestiaire.

Photos JW Anderson

“On a voulu prendre quelque chose de poétique et le rendre underground”

En résulte une collection pour le moins minimaliste mais plutôt complexe dans sa construction. Le FW20 de JW Anderson ne présente donc pas d’innombrables silhouettes sinon des déclinaisons subtiles d’un même modèle, avec des inspirations différentes mais complémentaires. “J’ai essayé de penser ma collection à la manière d’un triptyque, avec des doubles looks qui se parleraient l’un avec l’autre”, confie Jonathan Anderson à HYPEBEAST FRANCE après son défilé dans les travées la galerie des anticipations Lafayette. “Il s’agit de ne pas avoir peur de l’ADN de sa propre marque, il n’est pas nécessaire de proposer de nouvelles formes, certains classiques suffisent à donner une nouvelle interprétation, comme un choix de tissus différents”, poursuit-il, avant de confier néanmoins ce qu’il voit comme un virage.

“J’ai aussi cette envie de classicisme. On voulait prendre quelque chose de poétique et le rendre underground. C’est quelque chose d’incroyablement romantique, je trouve”. Ainsi, la nouvelle expérimentation d’Anderson accouche-t-elle de silhouettes qui repensent le corps, dans une version artistique nouvelle. Les mannequins sont notamment affublés de long manteaux surdimensionnés fermés à la taille par une grande chaine dorée, de sweats aux imprimés “Burning House” de l’artiste new-yorkais, et rehaussées par une sélection d’accessoires luxueux avec des mocassins à chaîne dorée, des foulards gonflés et des sacs. Mais la star du show était assurément le paisley.

Photos JW Anderson

“Interroger mes propres codes et retomber amoureux d’eux”

“J’aime le fait que le paisley soit devenu un peu comme une photocopie de photocopies, comme les tissus jacquards. J’aimais bien cette idée que quelque chose d’abstrait à l’origine explose totalement sur un t-shirt par exemple. Et je n’avais pas touché au paisley depuis très longtemps. Ma toute première collection pour Femme était pleine de motifs paisley, et je voulais vraiment y revenir cette fois-ci. Interroger mes propres codes et, quelque part, retomber amoureux d’eux”, nous précise le designer qui ambitionne de délivrer un message direct et presque politique avec l’hommage rendu au parfois controversé Wojnarowicz.

“Mon message ici a quelque chose à voir avec la clarté. J’ai l’impression que quand un produit est bon, on peut sentir cette clarté et cette substantialité qui s’en dégage. Je voulais vraiment être direct. J’ai toujours été très inspiré par son travail. Cela peut être considéré comme très sombre, très pessimiste mais je pense que son travail a aussi été une ouverture vers le positif. Il avait une voix politique mais pas seulement pour le plaisir. Mais c’est plutôt de se demander : comment peut-on faire naitre la créativité à travers une voix politique. C’est un peu ‘penser avant de parler’. C’est un peu de quoi est faite cette nouvelle collection. ‘Penser avant d’agir’, avant d’aller de l’avant.”

Innovante, la collection l’est assurément. Si bien que, comme souvent avec Anderson, l’on se demande si les vêtements sont portables ou s’ils sont le fruit pur et simple d’une nouvelle expérimentation artistique, si sa vision est résolument avant-gardiste ou bien simplement une nouvelle référence à d’anciennes mouvances. L’essence absolue d’Anderson, également directeur artistique de chez LOEWE depuis des années, fut en tout cas une nouvelle fois palpable lors du défilé.

Photos JW Anderson

Fidèle à ses principes, comme toujours. C’est de cette manière qu’il conçoit sa marque, et qu’il entend assurer sa pérennité dans le temps, avec la cohérence en maître mot. “J’aimerais vraiment continuer à faire des choses de la même manière que celles que l’on fait aujourd’hui. Je ne crois pas au fait de pouvoir construire une marque sans prendre le temps. Je travaille avec des marques qui ont parfois des centaines d’années d’existence. Les marques prennent du temps, nécessairement. La mienne doit grandir en même temps que je grandis. J’ai 35 ans, et toutes les choses ont leur propre rythme. D’autant que c’est un projet très personnel pour moi, la marque est à mon nom. C’est quelque chose que je vois comme un laboratoire de travail”, conclut JWA. Avec ses nouvelles expériences, le laboratoire JW Anderson aura une fois encore fait mouche auprès du public.

Pour toujours plus de défilés à la Fashion Week de Paris, revivez celui d’Off-White™ avec les dernières créations de Virgil Abloh à travers nos images.

Lire l'article en entier

Que lire ensuite

CARTE BLANCHE avec le PSG
Mode 

CARTE BLANCHE avec le PSG

Les jeunes créateurs rendent hommage au club avec des créations uniques.

Spotlight - À la découverte d’Arte Antwerp, LE représentant du streetwear belge
Mode 

Spotlight - À la découverte d’Arte Antwerp, LE représentant du streetwear belge

Streetwear, mais pas que. Zoom sur un label qui monte.

La sélection de beaux livres (à regarder plus qu'à lire) d'Études
Mode Art 

La sélection de beaux livres (à regarder plus qu'à lire) d'Études

Les conseils lectures avisés du label le plus arty de la mode.


Une nouvelle date de sortie pour les Casablanca x New Balance 327
Footwear

Une nouvelle date de sortie pour les Casablanca x New Balance 327

La release a été reportée de quelques jours.

First look pour la Just Don x Nike Air Force 1 inédite qui célèbre le All-Star Weekend de Chicago
Footwear

First look pour la Just Don x Nike Air Force 1 inédite qui célèbre le All-Star Weekend de Chicago

Un hommage à la ville natale du designer.

La Supreme x Nike Air Force 1 s'offre un aperçu détaillé
Footwear

La Supreme x Nike Air Force 1 s'offre un aperçu détaillé

En même temps qu’une date de sortie plus précise.

Raf Simons présente ses nouvelles (RUNNER) à l'occasion de son défilé Automne/Hiver 2020
Mode

Raf Simons présente ses nouvelles (RUNNER) à l'occasion de son défilé Automne/Hiver 2020

Un vestiaire avant-gardiste et élégant.

Workwear, tailoring et sneakers avec adidas - OAMC présente une remarquable collection Automne/Hiver 2020
Mode 

Workwear, tailoring et sneakers avec adidas - OAMC présente une remarquable collection Automne/Hiver 2020

L’élégance en toute décontraction.

La marque française EGONlab signe une collection NEW ORDER et appelle à la révolution
Mode

La marque française EGONlab signe une collection NEW ORDER et appelle à la révolution

De No Future à Our Future.


Un aperçu détaillé des Air Force x ALYX
Footwear 

Un aperçu détaillé des Air Force x ALYX

Jetez également un oeil au pop-up installé à Paris.

Les YEEZY BOOST 350 V2 "Cinder" et "Marsh" se dévoilent dans de premiers full looks
Footwear

Les YEEZY BOOST 350 V2 "Cinder" et "Marsh" se dévoilent dans de premiers full looks

De quoi se faire une idée plus précise des nouveaux coloris.

La PS5 pourrait bien être compatible avec les jeux de toutes les générations de PlayStation
Tech

La PS5 pourrait bien être compatible avec les jeux de toutes les générations de PlayStation

La folle rumeur évoque une console “ultime”.

Valentino révèle une collaboration sneakers avec Onitsuka Tiger
Footwear Mode

Valentino révèle une collaboration sneakers avec Onitsuka Tiger

Réinterprétation de la classique Mexico 66.

La collection Dior x RIMOWA est désormais disponible à l'achat
Mode

La collection Dior x RIMOWA est désormais disponible à l'achat

Avis aux amateurs.

More ▾
 

Looks like you’re using an ad-blocker

We charge advertisers instead of our readers. Support us by whitelisting our site.

Whitelist Us

How to Whitelist Us

screenshot
  1. Click the AdBlock icon in the browser extension area in the upper right-hand corner.
  2. Under “Pause on this site” click “Always”.
  3. Refresh the page or click the button below to continue.
screenshot
  1. Click the AdBlock Plus icon in the browser extension area in the upper right-hand corner.
  2. Block ads on – This website” switch off the toggle to turn it from blue to gray.
  3. Refresh the page or click the button below to continue.
screenshot
  1. Click the AdBlocker Ultimate icon in the browser extension area in the upper right-hand corner.
  2. Switch off the toggle to turn it from “Enabled on this site” to “Disabled on this site”.
  3. Refresh the page or click the button below to continue.
screenshot
  1. Click the Ghostery icon in the browser extension area in the upper right-hand corner.
  2. Click on the “Ad-Blocking” button at the bottom. It will turn gray and the text above will go from “ON” to “OFF”.
  3. Refresh the page or click the button below to continue.
screenshot
  1. Click the UBlock Origin icon in the browser extension area in the upper right-hand corner.
  2. Click on the large blue power icon at the top.
  3. When it turns gray, click the refresh icon that has appeared next to it or click the button below to continue.
screenshot
  1. Click the icon of the ad-blocker extension installed on your browser.You’ll usually find this icon in the upper right-hand corner of your screen. You may have more than one ad-blocker installed.
  2. Follow the instructions for disabling the ad blocker on the site you’re viewing.You may have to select a menu option or click a button.
  3. Refresh the page or click the button below to continue.