Death Machine London présente sa dernière moto, une Honda Gold Wing de 1977 custom inspirée des Samouraïs

Bientôt disponible pour 75,000$.

By
Automotive

Death Machines of London frappe à nouveau en présentant son dernier modèle, une moto qui semble tout droit sortie d’un film de science fiction dans la lignée de Bladerunner : la Kenzo. Elle doit son nom à Kenzo Tada, premier pilote asiatique à courir sur le fameux circuit de l’Île du Man, en 1930. 

Basée sur une Honda Gold Wing GL1000 de 1977, la moto personnalisée est inspirée par les superpositions des anciennes armures samouraïs japonaises, et a été construite avec une grande variété de procédés allant du traditionnel au moderne et futuriste – impression CNC et 3D pour les panneaux de carrosserie aux lignes épurées. La Kenzo est équipée d’une variété de gadgets sur mesure tels que des bandes lumineuses à LED pour les feux avant, arrières et indicateurs, ainsi qu’un compteur de vitesse fait-main avec un dragon moulé dans une boite à bijoux japonaise du XVIIe siècle. 

À tous les amateurs de moto, la Kenzo Death Machine of London 1,000CC sera bientôt disponible au prix de 75,000$. Pour ceux qui souhaitent acquérir ce bijoux, ou pour plus d’infos, rendez-vous sur le site de Death Machine of London. Et dans le reste de l’actualité automobile, la police de Dubaï patrouillera bientôt en Tesla Cybertruck 

 

Aidez-nous à mieux vous servir

Nous apprécions votre soutien en autorisant des publicités HYPEBEAST, où nous pouvons partager des contenus liés aux dernières tendances, et culturellement pertinents. En ajoutant HYPEBEAST à la liste blanche de votre bloqueur d’annonces, les annonces diffusées sur nos sites seront diffusées pendant la navigation.