Alice David Et Valentin Petit, Un Duo Gagnant Dans Le Court-Métrage "Le Bruit De La Lumière"

Interview.

Le réalisateur français Valentin Petit dévoilait il y a quelques semaines son tout premier court métrage, “Le Bruit De La Lumière”. Le garçon signe là un projet qui témoigne de son amour pour le cinéma. “The Sound of Light”, en anglais, est à mi-chemin entre l’épopée quasi-fantastique et l’expérience visuelle. Pendant près de 23 minutes, le spectateur est invité à découvrir un phénomène inédit : la synesthésie - un phénomène perceptuel où la stimulation d’une voie sensorielle en déclenche une autre. C’est après avoir lu le roman autobiographique de Daniel Tammet, “Born on a Blue Day”, que Valentin Petit a choisi de mettre sur pellicule ce phénomène neurologique et de tordre la réalité. Au casting on retrouve Jonathan Illel, Patrick Biyik et la comédienne Alice David, connue pour ses rôles dans Babysitting ou dans Demi-Sœurs, actuellement à l’affiche. La jeune femme campe dans “Le Bruit de La Lumière” le personnage principal de Lou, atteinte de synesthésie. Au fur et à mesure du film Alice David se dévoile en véritable architecte du suspens. C’est un rôle qui semble être taillé sur mesure que lui offre Valentin Petit, pour celle que le cinéma français a voulu cantonner à la girl next door. On la découvre dans un rôle plus profond, qui révèle ainsi tout son potentiel de girl-not-only-next-door. Elle et Valentin Petit nous racontent l’histoire de ce court métrage à visionner ci-dessus.

 

HYPEBEAST FRANCE : Il y a quelques années on te découvrait derrière la réalisation de clip de rap, aujourd’hui tu sors ton premier court métrage. Le chemin parcouru est beau ! A t-il été semé d’embûches ?

Valentin Petit : Ho oui ! Le chemin fut, est et sera semé d’embûches. Dans ce domaine, la trajectoire d’une carrière est rarement rectiligne et varie énormément au gré des rencontres et des projets. Cela fait partie du jeu… le plus important est de constamment rester productif et de garder la passion en alternant projets de commande et projets personnels.

Depuis combien de temps mûris-tu ton projet de court métrage et il y a combien d’heures de travail derrière tout ça ?

Valentin Petit : Entre l’écriture du projet et le lancement de la production, il y a eu une petite année. J’ai eu la chance de visiter une trentaine de pays pour un contrat publicitaire, et c’est entre deux avions que les premières bribes du projet sont nées. Cela me permettait de canaliser mon attention lors des longs déplacements !

Le bruit de la lumière, c’est presque une belle métaphore à ce qui t’arrive non ? Tu es sur le devant de la scène et les récompenses tombent.

Valentin Petit : Ce n’était pas gagné d’avance et je suis ravi des premiers retours que nous avons reçus. Son aspect hybride entre film expérimental, film fantastique et fiction, ainsi que sa durée entre court et moyen métrage le rendait a priori moins accessible que mes précédents projets. Mais les récompenses en Festivals et les retours de projections au Chili, en Angleterre, en Espagne, en Italie et même aux USA sont très encourageants. Le film a même été sélectionné par Short Of The Week, un site spécialisé reconnu par son intransigeance. Mais je suis surtout très heureux pour l’équipe et les comédiens qui se sont investis à fond dans ce projet.

 

 

Il se passe quoi dans ta tête quand tu vois ton film monté en entier pour la première fois ?

Valentin Petit : Je t’avoue que je ne suis plus du tout objectif sachant que j’ai travaillé de l’écriture à la réalisation jusqu’au suivi de post-production (dont 630h de montage !). Désormais, pour moi, c’est presque un calvaire de le regarder entièrement. Quand tu regardes ton film monté et définitif, je vois surtout mes erreurs et ce que j’aurais pu améliorer… Mais c’est à chaque fois la même chose et cela devient une bonne leçon pour les prochains films ! J’apprécierai à nouveau ce projet dans quelques mois avec un peu de recul et une pointe de nostalgie.

On te revoit où la prochaine fois Valentin Petit ?

Valentin Petit : En septembre ! Gros clip musical pour un rappeur français dont je suis et j’apprécie particulièrement la musique. Sur le plus long terme : j’espère un long métrage qui devrait rentrer en préparation dans quelques mois !

Alice, toi on te connait surtout pour des rôles dans des comédies françaises. Valentin Petit te propose dans “Le Bruit De La Lumière” un personnage qui ne porte pas l’humour en bandoulière. Comment as-tu accueilli cette proposition ?

Alice David : Pour commencer c’est un peu une histoire de « famille ». J’ai découvert le travail de Valentin grâce à Emilien Bernaux (créateur sonore d’une grande partie des projets de Valentin) que j’ai connu sur Bref. J’ai donc vu son premier film, Anthophobia que j’ai beaucoup aimé. Tant l’approche esthétique que le côté borderline, qui connecte beaucoup avec le cinéma que j’aime. J’étais très heureuse que Valentin me fasse confiance pour ce type de rôle, ce genre de cinéma, j’avais très envie d’y aller. Il y avait du défi pour tous les deux, il s’agit de son premier film “dialogué”, il s’agissait de mon premier rôle profondément dramatique au cinéma. Je pense que nous nous sommes chacun nourris de l’expérience de l’autre.

 

“Le Bruit De La Lumière c’est un film hybride, très dark, entre le clip et le court métrage, une pièce à part en quelque sorte – Alice David”

 

Lou, c’est une femme qui est atteinte de synesthésie, comment on se prépare pour jouer un rôle quasi psycho ?

Alice David : En fait, je ne me suis jamais dit qu’elle était “psycho”. C’est une jeune fille normale, plutôt inhibée, qui se retrouve utilisée, à cause du don qu’elle se découvre. C’est donc la descente aux enfers de Lou. J’ai travaillé seule, et avec ma coach d’acteur, avec qui je bosse très régulièrement, Dany Héricourt. Et puis, Valentin m’a donné quelques références pour certaines scènes, notamment celle de l’observatoire. Ensuite, on en avait beaucoup parlé avec Valentin, ce qui m’a aidé à les visualiser. Puis la magie s’est faite sur le plateau, dans une super bonne ambiance très joyeuse, ce qui contraste avec le sujet du film, et une équipe au top, tous très motivés par le projet. On a tous beaucoup donné sur le tournage, et personnellement, je me suis rarement autant éclatée dans mon taf.

Qu’est-ce qui t’as séduite dans ce court métrage ?

Alice David : Au delà de l’univers de Valentin, ce qui m’a beaucoup plu, c’est le thème. La synesthésie de Lou permet de mélanger énormément d’éléments cinématographiques, de les mettre presque tous au même plan. Le travail sur l’image et sur le son doit se mêler avec les personnages plus profondément que dans un projet plus classique. Ces éléments deviennent eux aussi des personnages à part entière du film. Ce qui devait en découler m’a beaucoup séduite, un film hybride, très dark, entre le clip et le court métrage, une pièce à part en quelque sorte. J’avais très envie d’en faire partie.

 

 

On te voit souvent camper des personnages de filles “next-door”, quel rôle aimerais-tu que le cinéma français ou même international t’offre ?

Alice David : Tout ce qui pourrait me sortir de ma zone de confort, tout ce qui pourrait être assez inattendu m’attire beaucoup. Je me faisais la réflexion qu’un rôle de “méchante” me régalerait. Ce genre de personnages, lorsqu’ils sont bien écrits, ont une grande profondeur. Plus globalement, je suis très curieuse de la nature humaine, donc chaque personnage qui me permettra de l’explorer un peu plus me ravirait !

Je ne sais pas si les gens le savent mais tu es la voix française de Lara Croft dans le jeu vidéo Tomb Raider. En vrai tu es faite pour jouer les cascadeuses ! Mais d’ailleurs tu aimes le skate et le surf…

Alice David : Yes ! Il est vrai que de manière générale je suis assez sportive, et je me suis découverte une véritable passion pour le surf, ce qui pourrait répondre aussi à la question précédente sur les rôles, j’aimerais beaucoup jouer un personnage avec un vrai défi physique. Avec du surf en toile de fond ce serait magnifique ! Je me suis mise à la boxe récemment, donc pourquoi pas aussi !

 

En attendant, “Le Bruit De La Lumière” surfe sur les récompenses. Le court métrage a été sélectionné dans plusieurs festivals dont le High Peak Indie, où il a été nominé dans quatre catégories : meilleur Court Métrage, meilleur Réalisateur, meilleure Musique et meilleure Photographie. Une résonance internationale qui ravit Germain Robin, producteur du film avec Occurens : “Nous avons également été sélectionné au Cadaquès Shortfilm Festival (Espagne), à Las Vegas (dans deux festivals !), à New York (dans un festival qui a lieu dans le Queens), en Californie (à Milpitas, près de San Francisco), mais aussi à Bucarest !”

Lire l'article en entier

Que lire ensuite

La Collection Printemps/Été 2019 "FUTURISM" De STILL GOOD Se Dévoile Dans Un Lookbook
Mode

La Collection Printemps/Été 2019 "FUTURISM" De STILL GOOD Se Dévoile Dans Un Lookbook

Explorant le mouvement artistique.

Booba Devient Le Héros De Son Dessin Animé Dans Le Clip De "Gotham"
Musique

Booba Devient Le Héros De Son Dessin Animé Dans Le Clip De "Gotham"

“Ils ont allumé le projecteur, tout est noir par ici”

Le Plus Grand Magasin H&M De France Ouvre Ses Portes À Paris
Mode

Le Plus Grand Magasin H&M De France Ouvre Ses Portes À Paris

Rendez-vous Mercredi.


Zayn Malik En Couverture Du Nouveau Magazine GQ
Mode

Zayn Malik En Couverture Du Nouveau Magazine GQ

Interview et shooting au menu.

XXXTentacion Voulait Que Diplo Et Skrillex Finissent Son Prochain Album
Musique

XXXTentacion Voulait Que Diplo Et Skrillex Finissent Son Prochain Album

“J’aime ce gamin.”

Virgil Abloh Partage Son Moodboard Audio Avec La Playlist De Son Émission "TELEVISED RADIO"
Musique

Virgil Abloh Partage Son Moodboard Audio Avec La Playlist De Son Émission "TELEVISED RADIO"

Avec Drake, A$AP Rocky, Gunna, Outkast…

More ▾
 

Aidez-nous à mieux vous servir

Nous apprécions votre soutien en autorisant des publicités HYPEBEAST, où nous pouvons partager des contenus liés aux dernières tendances, et culturellement pertinents. En ajoutant HYPEBEAST à la liste blanche de votre bloqueur d’annonces, les annonces diffusées sur nos sites seront diffusées pendant la navigation.