Les pantalons gonflables d'Harikrishnan, véritable critique des proportions actuelles

Il a fait le buzz à son défilé de fin d’études, le designer britannique Harikrishnan nous explique le message derrière sa création peu banale.

Mode 

Le jeune designer Harikrishnan s’est largement fait remarquer à l’occasion de son défilé de fin d’année du London College of Fashion. Le garçon avait imaginé des pantalons gonflables, donnant du plaisir au world wide web de s’adonner à tout genre de memes. Mais derrière le buzz se cache un véritable message, celui de la vision que l’on a du monde. Les distorsions sont au coeur du travail d’Harikrishnan qui veut se détacher des normes. Explications avec le créateur du pantalon gonflable lui même.

HYPEBEAST FRANCE : Pouvez-vous décrire votre parcours dans la mode jusqu’à présent ?

Harikrishnan : J’ai 26 ans. Je suis du Kerala, l’un des États du Sud de l’Inde. En grandissant, j’ai été influencé par la collection de dessins de vie de mon père (artiste amateur à l’époque) et j’ai toujours essayé de les reproduire. Très intéressée par les dessins anatomiques, j’ai ensuite fréquenté le National Institute of Fashion Technology avant de travailler pour le lauréat du Prix International Woolmark 2015, Suket Dhir. Actuellement, à Londres, je viens de terminer ma maîtrise en design masculin au London College of Fashion.

Vous avez créé un pantalon gonflable pour votre dernier défilé. Que vouliez-vous exprimer avec cette pièce en particulier ?

J’ai eu cette idée alors que je jouais avec mon chien de compagnie. J’étais conscient de la vision différente qu’ont les chiens par rapport aux humains, mais l’aspect intéressant était l’exagération des objets vue sous un angle si bas, me rappelant les images de l’objectif fisheye et me demandant s’il voyait de la même manière que les autres. Visualiser le monde à travers ses yeux était passionnant et plein d’humour avec d’étranges possibilités en termes de proportions. De penser qu’il me voit comme une figure géante ou qu’il ne puisse pas voir ma tête était assez déroutante. J’ai donc décidé de réinventer visuellement les gens autour de moi à travers le jeu de la distorsion, inspiré par ses yeux. Cela me permet de percevoir le monde différemment, comme une autre réalité entièrement détachée des notions stéréotypées de la perspective humaine suscitant la curiosité pour de nouvelles proportions par rapport à des proportions prédéterminées. Cependant, mon défi avec cette collection était de chercher l’essence de la forme humaine dans une dimension qui va au-delà de la normale mais pas grotesque comme les représentations de Jean-Paul Goude. Célébrer les extrêmes de la forme humaine.

Pouvez-vous décrire votre savoir-faire ? Comment gonflez-vous le pantalon ?

Ma méthodologie de découpe pour les structures gonflables a été adoptée à partir du Morphing, la méthode traditionnelle de déformation des photographies obtenue en assemblant des fragments du même sujet pris à différents points de vue. Les formes finales du pantalon en 3D ont été visualisées et transformées en un mini modèle en argile puis découpées en fragments. Ces fragments ont été classés et coupés dans du latex, collés ensemble dans différents angles avec un contour élevé pour créer ces formes anatomiquement impossibles. Pour avancer visuellement, les panneaux ont été disposés en bandes contrastées, rendant les formes encore plus profondes et tridimensionnelles, créant un ensemble de sculptures en mouvement et orientant le mouvement des yeux des spectateurs. Il a fallu près de 48 heures pour terminer un pantalon. Une fois terminé, l’air est pompé à travers une valve de gonflage à écoulement libre de 7 mm fixée au fond.

Comment décririez-vous votre style ?

Mode et humour avec la bonne dose de bêtise. J’essaie de brouiller les frontières entre l’habillement et le grand art et avec la perturbation au centre de mon travail.

Que voulez-vous exprimer dans la mode ?

Je crois au pouvoir de l’imagerie et du récit. Il s’agit d’une approche spéculative dans le contexte de la mode pour critiquer les proportions et visualisations actuelles. De tous les sens, la perception visuelle est la clé de la compréhension, du transfert d’informations et de la mémoire. La majeure partie de mon processus de pensée dépend de ma consommation visuelle. Comme je vis à une époque où je suis visuellement exposé à ce qui est plus que nécessaire, je me retrouve souvent dans un état de neutralité visuelle et de dilution. Surtout dans la mode, je vois les mêmes images, les proportions similaires partout. Si tel est le cas, mes pensées vont être unidimensionnelles et banales. La façon dont nous voyons le corps dépend complètement de d’où nous voyons le corps. Comme la Vénus de Willendorf, sculptée en se baissant sur elle-même. Cette façon de se regarder change la façon dont nous nous percevons. Maintenant, je veux changer la façon dont les gens se voient. Je veux créer des images visuelles loin de la neutralité et faire réfléchir et remettre en question la pertinence des proportions actuelles. Par conséquent, la psychologie de la familiarité et de la méconnaissance a été manipulée dans cette collection pour créer des images qui élèvent les vêtements à un niveau sculptural forçant le spectateur à s’arrêter et à penser.

Un dernier mot ?

Personnellement, une collection de mode est comme un film, elle devrait être un mélange bien formulé. Cela devrait exciter les gens, les faire réfléchir et parler. Je veux créer quelque chose qui parle au spectateur plutôt que de simplement traverser son horizon visuelle. Je voulais que leurs yeux s’arrêtent et réfléchissent pour une fois. Et quand ils se rapprochent, j’ai des histoires à raconter sur chaque pièce. Je crois que les personnes commenceront à remettre en question l’habituel seulement quand elles verront l’inhabituel. Dans cette collection, j’ai essayé de composer des aspects de la couture et de l’artisanat avec les structures gonflables pour créer quelque chose de surréaliste. Chaque aspect de cette collection est unique et a une histoire particulière à raconter. Les pièces sur mesure sont faites de laine 100% teinte à la main en collaboration avec des artisans de New Delhi. Il y a également un artisanat bicentenaire de fabrication de jouets du Sud de l’Inde qui est réinterprété par le biais de dispositifs portables pour créer de nouvelles lignes de vie pour la communauté. Et la plupart des structures gonflables sont créées en utilisant des extrémités de rouleaux et de deadstock apportés par le premier fabricant britannique de latex Supatex.

Lire l'article en entier

Que lire ensuite

Harmony présente sa collection Printemps/Été 2020, véritable ode à l'Italie
Mode

Harmony présente sa collection Printemps/Été 2020, véritable ode à l'Italie

Entre tailoring et pièces décontractées.

"Fermer c'est facile, rester ouvert dans un environnement sain requiert du courage" - La position d'adidas devant le Coronavirus vivement critiquée
Mode

"Fermer c'est facile, rester ouvert dans un environnement sain requiert du courage" - La position d'adidas devant le Coronavirus vivement critiquée

La marque aux trois bandes a décidé de suivre les législations pour prononcer des fermetures.

Voilà le calendrier des sorties YEEZY du mois d'avril
Footwear

Voilà le calendrier des sorties YEEZY du mois d'avril

Piqûre de rappel.


Spotlight - À la découverte d’Arte Antwerp, LE représentant du streetwear belge
Mode 

Spotlight - À la découverte d’Arte Antwerp, LE représentant du streetwear belge

Streetwear, mais pas que. Zoom sur un label qui monte.

Les meilleurs street styles de la Fashion Week de Paris Automne/Hiver 2020
Mode

Les meilleurs street styles de la Fashion Week de Paris Automne/Hiver 2020

Avec Bella Hadid, Karlie Kloss ou Cara Delevingne.

OPPO propose une nouvelle alternative aux AirPods avec ses écouteurs sans fil Enco Free
Tech

OPPO propose une nouvelle alternative aux AirPods avec ses écouteurs sans fil Enco Free

La marque chinoise fait son entrée en France.

Spotify lance une nouvelle offre personnalisée pour les couples
Musique

Spotify lance une nouvelle offre personnalisée pour les couples

Finies les contraintes liées au partage d’un même compte.

Harmony présente sa collection Printemps/Été 2020, véritable ode à l'Italie
Mode

Harmony présente sa collection Printemps/Été 2020, véritable ode à l'Italie

Entre tailoring et pièces décontractées.

Direction la Côte d'Ivoire dans le nouvel éditorial d’Atelier New Regime
Mode

Direction la Côte d'Ivoire dans le nouvel éditorial d’Atelier New Regime

Le label canadien revisite sa dernière collection sur les terres africaines.


Le siège européen de Nike temporairement fermé en raison du coronavirus
Mode

Le siège européen de Nike temporairement fermé en raison du coronavirus

Un employé de la firme a été diagnostiqué.

Oxmo Puccino nommé Officier de l’Ordre des Arts et des Lettres
Musique

Oxmo Puccino nommé Officier de l’Ordre des Arts et des Lettres

“C’est l’esprit de Paris qui est distingué”.

Kanye West explique sa YEEZY SEASON 8 et son grand retour à la Fashion Week
Mode

Kanye West explique sa YEEZY SEASON 8 et son grand retour à la Fashion Week

“Tout cela est expérimental”.

Motion hoodies, Air Force 1, cadenas transparent... Voici la liste et les prix du drop Supreme de la semaine
Mode

Motion hoodies, Air Force 1, cadenas transparent... Voici la liste et les prix du drop Supreme de la semaine

Vous voilà parés.

Prestation scénique de North West, footwear futuriste... Revivez en images et en vidéos le show YEEZY SEASON 8 à Paris
Mode

Prestation scénique de North West, footwear futuriste... Revivez en images et en vidéos le show YEEZY SEASON 8 à Paris

Le retour remarqué de Kanye West à la Fashion Week de la capitale.

More ▾
 

Adblock Detected.

We charge advertisers instead of our readers. If you enjoy our content, please add us to your adblocker's whitelist. We'd really appreciated it.