Les 10 faits marquants de la Fashion Week de Paris

Entre shows spectaculaires, personnalités, tendances…

By
Mode 

C’était un moment attendu, la Fashion Week Homme de Paris aura rythmé la semaine du 14 au 19 janvier. L’heure est désormais au bilan, et voilà les faits que l’on retient de la grand-messe de la mode, entre nouvelles tendances, collections particulières, personnalités, décors ou simplement moments.

Le virage tailoring général, incarné par Virgil Abloh

On l’a évoqué, le streetwear s’est mis en retrait des sets à cette Fashion Week, au profit d’un tailoring twisté. Mais c’est la position ferme de Virgil Abloh, apôtre du street-luxe, qui aura détonné : que ce soit pour Off-White™ ou Louis Vuitton, le designer a opéré le virage en le revendiquant fermement. Une rupture notable, qui constitue l’information principale de cette Fashion Week.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Pas de PNL, une nouvelle Air Jordan 5, un show de claquettes et des tenues moins streetwear, Off-White™ a changé de ton cette année pour son défilé à la Fashion Week de Paris. Si de nombreuses célébrités étaient présentes, Quavo, Tyga, Takashi Murakami, on notera que le show était plus calme. La salle était plongée dans une ambiance tamisée. Un changement de ton que l’on ressent également dans le choix des vêtements. L’approche est moins “teenager”, les tenues sont épurées, moins fournis de logo et dessins et tout genre. Virgil Abloh semble avoir pris une nouvelle direction pour sa marque streetwear. On a pu y apercevoir également une collaboration avec le peintre néerlandais Pascal Möhlmann dont nous vous dressions le portrait. ⠀⠀⠀ Si d’habitude plusieurs rappeurs servent de mannequins, cette fois seul le rappeur sud-coréen Sik-K a joué les modèles pour le show bercé par le rythme des claquettes du danseur américain Cartier Williams. Retrouvez tous les détails sur le site. Lien en bio. ⠀⠀⠀ Crédit photo : @Karlhab – Paul Jeong/HYPEBEAST ⠀⠀⠀ #hypebeastfr

Une publication partagée par HYPEBEAST FRANCE (@hypebeastfr) le

Le come-back inattendu de la fourrure

Tendance toujours, en voilà une autre qu’on n’aura pas vu venir non plus. La fourrure est de retour. Nombre de designers en ont usé, Dries Van Noten surtout. Avec la garantie, du moins dans ce dernier cas, qu’aucun animal n’a souffert.

Voir cette publication sur Instagram

 

Men’s Autumn Winter 2020-21 First look Showstream live in story Picture by @pamelaberkovic #driesvannoten #aw2021 #mensfashion #pfw #firstlook #fakefur #fauxfur

Une publication partagée par Dries Van Noten (@driesvannoten) le

La sacai x Nike Pegasus VaporFly SP

Si le streetwear est en retrait, on a encore dévoilé des sneakers sur les sets. Celle que l’on retiendra avant toutes les autres est sans l’ombre d’un doute la nouvelle sacai x Nike, modèle Pegasus VaporFly SP. Déjà un hit pour 2020.

L’hommage culturel d’Études

On aime quand la mode ravive un objet culturel. Études, spécialiste sur ce créneau, a cette saison fait revivre deux oeuvres cinématographiques majeures avec Terminator 2 et surtout La Planète Sauvage, animé de 1973 toujours très actuel dans son propos. Des collabs qui auront inspiré la collection entière, dont le prêt-à-porter mélange les genres pour former un tout inclassable mais cohérent.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Introducing Études x La Planète Sauvage collaboration ?? #etudesn17 #pfw #rolandtopor #laplanetesauvage #etudesxlaplanetesauvage

Une publication partagée par Études (@etudes) le

 

Voir cette publication sur Instagram

 

À la veille de son défilé dans le cadre de la Fashion Week de Paris, le label parisien @etudes nous présente, en exclusivité, un aperçu de la collection dans laquelle sont intégrées deux collabs cinématographiques. Avec d’une part La Planète Sauvage, d’une autre Terminator 2. Un film d’animation français de 1973, un blockbuster hollywoodien de 1991, du niche et du grand public, ”l’expression même” de ce qu’est Études, selon le co-fondateur de la marque Aurélien Arbet. “Dans tout ce qu’on fait, il y a souvent des clashs, des rencontres d’univers, ce qui est aussi palpable dans le vêtement, où on aime faire se rencontrer le tailoring avec des choses plus industrielles, brutes ou workwear, ou mélanger des pièces du vestiaire classique avec des produits sportswear“. Cultes aux yeux des membres du collectif Études, les deux films ont bien un point commun, leur essence science-fiction, qui constitue l’inspiration de ce nouveau vestiaire. Rendez-vous ce mercredi à 10h pour l’intégralité du défilé et cliquez sur le lien dans la bio pour plus de photos en exclusivité de la collection Études à venir. Crédit photo : Nicolas Poillot/Etudes

Une publication partagée par HYPEBEAST FRANCE (@hypebeastfr) le

Le retour de Laetitia Casta et le “Gigi Moment” du défilé Jacquemus

Grand moment que ce défilé mixte de Jacquemus à la U Arena. Pour le vestiaire épuré qui s’y est dévoilé d’une part, et pour ces quelques belles surprises : le retour de Laetitia Casta après une décennie d’absence des catwalks, et un “Gigi Hadid moment” au coeur du défilé.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

THIS GIGI MOMENT…. CAPTION THIS

Une publication partagée par JACQUEMUS (@jacquemus) le

Cardi B et Offset à l’église

Offset était aussi de la Fashion Week. En off tout du moins, il a présenté la collection du label LAUNDERED WORKS CORP, dans le cadre de la Cathédrale Américaine de Paris. Sa moitié Cardi B l’a rejoint dans une de ces tenues extravagantes dont elle a le secret, contrastant avec le décor pour donner lieu à un cliché marquant capturé par nos soins.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

BOOOOMMMM @offsetyrn et @iamcardib Crédit photo : Pete Casta/@hypebeastfr

Une publication partagée par HYPEBEAST FRANCE (@hypebeastfr) le

Les fausses célébrités du show Vetements

Pour son premier défilé post-Demna Gvasalia, Vetements s’en est bien sorti, faisant montre de son irrévérence de toujours dans l’appel à des sosies de personnalités comme Snoop Dogg, Mike Tyson, Naomi Campbell, Angelina Jolie et surtout Kate Moss, qui aura vraiment brouillé les pistes.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

VETEMENTS FALL WINTER 2021 SHOW #NEWVETEMENTS PIC: @gorunwaydotcom

Une publication partagée par VETEMENTS (@vetements_official) le

 

Voir cette publication sur Instagram

 

VETEMENTS FALL WINTER 2021 SHOW #NEWVETEMENTS PIC: @gorunwaydotcom

Une publication partagée par VETEMENTS (@vetements_official) le

Jackie Chan modèle pour Li-Ning

Autant ce n’était pas la vraie Kate Moss, autant c’était le vrai Jackie Chan. L’acteur a défilé pour Li-Ning, et ce n’est pas une blague.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

这特么可是龙叔第一次走秀! Jackie Chan in Essence Kungfu. #lining #jackiechan #parisfashionweek #mydesign #conceptkicks

Une publication partagée par Troy Wang (@underdoggy_) le

Le show jazzy d’HOMME PLISSÉ Issey Miyake

Sur les performances, on aura noté celle d’HOMME PLISSÉ Issey Miyake, sorti des sentiers battus et du défilé classique pour réaliser un véritable spectacle musical et dansant. Belle respiration jazzy.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Autumn Winter 2020 Show at Paris / 16th January 2020 #hommeplisse_isseymiyake #hommeplisse #isseymiyake #hommeplisseAW20

Une publication partagée par HOMME PLISSÉ ISSEY MIYAKE (@hommeplisse_isseymiyake) le

Le décor et la prestation de Balmain

Au spectacle, le spectaculaire. Décor grandiose représentant un paysage désertique, danse envoûtante… la Maison Balmain aura vraiment marqué les esprits. De quoi clore la Fashion Week parisienne de belle manière.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par OLIVIER R. (@olivier_rousteing) le

 

Aidez-nous à mieux vous servir

Nous apprécions votre soutien en autorisant des publicités HYPEBEAST, où nous pouvons partager des contenus liés aux dernières tendances, et culturellement pertinents. En ajoutant HYPEBEAST à la liste blanche de votre bloqueur d’annonces, les annonces diffusées sur nos sites seront diffusées pendant la navigation.