"Ce n'est pas rock ce n'est pas punk c'est London style" - Dans les coulisses du défilé Dior avec Kim Jones

Le designer rend hommage à son ami décédé Judy Blame.

By
Mode 

À quelques minutes du défilé Dior Kim Jones s’affaire en coulisses. “Je ne vais pas trop vous parler de Judy sinon je me vais me mettre à pleurer”, glisse t-il en nous attrapant le bras en direction de son pull préféré du défilé. Un large sweat en cachemire où se sont glissés quelques fentes. Judy, c’est Judy Blame, un proche de Kim Jones et un designer accessoiriste et styliste britannique décédé le 19 février 2018. C’est à lui que Jones a voulu dédier sa collection Automne/Hiver 2020, un hommage couture tout en détails.

“On s’est vraiment concentré sur le tailoring et le savoir-faire de Dior, c’est complètement un autre style que ce que nous avons présenté à Miami“. Dans la petite note du défilé trois lettres sont inscrites en majuscules : DIY. Mais comment Do It Yourself sur un défilé Dior ? “Mon conseil c’est juste allez-y faites le, peut importe comment. Soyez courageux. Si vous ne prenez aucune décision, ça ne vous mènera nulle part“. Les décisions de Kim l’ont mené vers des pièces assurément couture sur ce défilé avec en signe de ralliement : l’épingle à nourrice. “Un porte bonheur que portait Marc Bohan (designer de Dior pendant 30 ans, ndlr) sur ses vêtements”. Brodées sur l’invitation, elles s’invitent également sur les bijoux imaginés par Yoon Ambush. Des colliers remplis d’épingles à nourrice entremêlées qui donne un côté assurément punk : “ce n’est pas punk ce n’est pas rock c’est juste London Style”, nous lâche le designer dans un large sourire. “Pour les bijoux on s’est vraiment basé sur les archives de Judy, nous ne voulions pas copier son travail, ce n’est pas comme ça que vous rendez correctement hommage à quelqu’un. Mais en regardant tous les documents qui nous on été donnés l’épingle à nourrice était omniprésente, on a gardé ce côté industriel et épineux de l’épingle dans nos bijoux”, ajoute Yoon Ambush, créatrice bijoux pour Dior.

“On a repris pas mal de lucky charms, c’est ce que Judy aimait et on les a déposés sur des foulards”, nous explique Kim en faisant bouger quelques breloques attachées à des cache-cols. Oh une capsule de bouteille de bière accrochée à une écharpe en soie. Assurément London style. “On a travaillé de près avec l’assistant de Judy pour vraiment rendre hommage à son héritage“, complète le designer. Côté accessoires de longs gants avec un monogramme Dior ton sur ton viennent épouser quelques perles de culture. “Comment on intègre des perles dans un défilé masculin ? Très facilement. J’adore les bijoux et nous sommes en 2020 je pense que les gens devraient pourvoir porter ce qui les rend heureux et Judy était obsédé par les gants”. Heureux comme Kim qui tient à nous confier que ces clins d’oeil à son ami ne sont pas là pour remplacer son style : “vous ne remplacez pas les gens, ils sont irremplaçables”.

Et si son comparse Virgil Abloh avait assuré que le streetwear serait bientôt mort, les chaussures choisies par Kim Jones pourraient aller dans ce sens. Quelques baskets trônent sur les étalages mais “elles ne seront pas présentées sur le défilé. Nous voulions vraiment quelque chose de différent de Miami”. Rappelons que c’est en Floride que la maison avait présenté sa collaboration avec Jordan. En tout cas si le streetwear n’est assurément pas mort, il a été un peu enterré à Paris. Les chaussures chez Dior seront des boots “très businessman” avec des fermetures Éclair parce que “Judy était obsédé par les zips”. Et Paris sera obsédé par Judy.

Lire l'article en entier

Que lire ensuite

Revivez le défilé Dior à la Fashion Week de Paris en vidéo
Mode

Revivez le défilé Dior à la Fashion Week de Paris en vidéo

La nouvelle collection de Kim Jones se dévoile.

G-SHOCK collabore avec l’organisation Wildlife Promising sur une montre léopard
Mode Tech

G-SHOCK collabore avec l’organisation Wildlife Promising sur une montre léopard

Une édition ultra-limitée.

Costumes, footwear ou set de camping... Gros plan sur les pièces du défilé Louis Vuitton Automne/Hiver 2020
Mode 

Costumes, footwear ou set de camping... Gros plan sur les pièces du défilé Louis Vuitton Automne/Hiver 2020

Zoom sur le virage tailoring de Virgil Abloh.


"Tout Va Bien, Tout Est Foutu" selon Heron Preston à la Fashion Week de Paris
Mode 

"Tout Va Bien, Tout Est Foutu" selon Heron Preston à la Fashion Week de Paris

Le designer nous prépare au meilleur comme au pire à l’occasion de son défilé.

Les meilleurs streetstyles de la Fashion Week de Paris
Mode 

Les meilleurs streetstyles de la Fashion Week de Paris

Sous un ciel bleu parisien.

Rencontre - Dans les coulisses du lancement de la collection Replay x PSG avec Neymar
Sports Mode 

Rencontre - Dans les coulisses du lancement de la collection Replay x PSG avec Neymar

“L’univers de la mode et celui du football sont tout à fait compatibles” pour la star brésilienne du PSG.

More ▾
 

Aidez-nous à mieux vous servir

Nous apprécions votre soutien en autorisant des publicités HYPEBEAST, où nous pouvons partager des contenus liés aux dernières tendances, et culturellement pertinents. En ajoutant HYPEBEAST à la liste blanche de votre bloqueur d’annonces, les annonces diffusées sur nos sites seront diffusées pendant la navigation.