Manast LL' aurait pu être votre nouveau rappeur us underground préféré

Derrière cet accent us se cache un orléanais qui sort le projet “The Retarded EP”.

Musique 

Le titre vous aura spoilé, mais si vous avez découvert Manast LL’ avant d’arriver sur HYPEBEAST (il a sorti trois EP sur le label Kitsuné) vous avez peut-être cru trouver votre nouveau rappeur us underground préféré. La vibe est californienne, smooth et ensoleillée, l’accent est west coast et le beat est marqué. Pas de doute Manast LL’ a collé son oreille au mur du son des States. C’est chez les artistes outre-atlantique que le rappeur originaire d’Orléans est allé puiser son inspiration. Rencontre à l’occasion de la sortie de son nouveau projet “The Retarded EP”.

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

J’ai eu 25 ans le 22 août dernier, je suis originaire d’Orléans dans le 45, j’y ai grandi et c’est là que j’ai commencé à faire de la musique. Il y a deux choses que j’ai jamais aimé : l’école et l’autorité. Après avoir eu mon bac L en 2012 j’ai bougé sur Paris pour faire évoluer ma musique dans un environnement plus propice et ouvert d’esprit que ma ville natale et nous voilà 7 ans et cinq EP, deux mixtapes et une compilation plus tard avec la sortie de The Retarded EP.

Comment décrirais-tu ta musique ?

Je pense qu’elle est très versatile et intense. Ma musique dépend vraiment des émotions et sentiments qui me parcourent au moment où je crée, je peux être très chaud et doux comme être glacial et rancunier. En terme de sonorités cela varie énormément car j’ai toujours écouté beaucoup de musiques différentes, exemples : Lil Wayne, G Perico, Phil Collins, Rico Nasty, Travis Scott, Nelly, Theophilus London, Missy Elliott, T.I, Kamaiyah, Larry June, Tei Shi, Pretty Ricky, Lisa Fischer, Polo G, Gunna, etc.

Pourquoi avoir choisi de rapper en anglais ?

Quand j’étais plus jeune je n’ai jamais été attiré par la musique française ni le mode de vie français, c’est venu naturellement sans trop me poser de questions, pour moi c’était juste du bon sens que de faire la musique comme je la ressentais et en fonction de mes inspirations. Maintenant ce n’est plus seulement une question de passion mais aussi de business, j’ai beaucoup plus à y gagner autant d’un point de vue finances que enrichissement personnel. Et j’ai évidemment plus de connexions internationales à faire en rappant et chantant en anglais. Il y a beaucoup de choses que je préfère en France et en allant à LA je me suis rendu compte que j’étais très content et très fier d’avoir grandi ici mais c’est indéniable en terme de création et de productivité ça va plus vite la bas. De plus, une fois que les américains te co-signent et te trouvent légitime, le monde entier se prend la sauce.

Comment as-tu travaillé cet EP ?

En quelques mois, je dirais 3-4 mois. J’ai commencé par le morceau Sometimes je crois, Denzel m’a envoyé plusieurs instrus et je piochais au fur et à mesure. On s’est connu en faisant le morceau « Let’s Do It » pour The Gumbo Tape et après on a continué à échanger sur tout et rien, la vie, la musique, les films, etc. Et puis en accumulant 2-3 morceaux on s’est dit qu’on pourrait faire un projet commun. Ce qui me plait en bossant avec Denzel c’est que je sors de ma zone de confort, je suis plus inventif sur la création de mes flows et par rapport à ce que je raconte c’est toujours cru mais avec un peu plus d’humour et d’autodérision. Le processus créatif pour ce projet a été très simple, tout s’est fait organiquement comme d’habitude et depuis que j’ai bossé avec mon gars Tony Stone je n’écris plus rien, je fais tout de tête comme je l’ai vu faire, 8 mesures par ci 4 mesures par là, c’est beaucoup plus instinctif et authentique.

Tu fais partie du collectif de la ligne bleue, comment décrirais-tu ce crew ?

Comme un vaisseau contenant plusieurs esprits créatifs qui bossent bien individuellement et qui sont encore plus forts quand ils bossent collectivement. C’est avant tout une grande famille, on se connaît tous depuis au moins 3-4 ans. On s’accompagne partout, on développe notre image comme on le veut sans se soucier de ce qui se fait autour.

Lire l'article en entier

Que lire ensuite

CARTE BLANCHE avec le PSG
Mode 

CARTE BLANCHE avec le PSG

Les jeunes créateurs rendent hommage au club avec des créations uniques.

Spotlight - À la découverte d’Arte Antwerp, LE représentant du streetwear belge
Mode 

Spotlight - À la découverte d’Arte Antwerp, LE représentant du streetwear belge

Streetwear, mais pas que. Zoom sur un label qui monte.

La sélection de beaux livres (à regarder plus qu'à lire) d'Études
Mode Art 

La sélection de beaux livres (à regarder plus qu'à lire) d'Études

Les conseils lectures avisés du label le plus arty de la mode.


Une nouvelle date de sortie pour les Casablanca x New Balance 327
Footwear

Une nouvelle date de sortie pour les Casablanca x New Balance 327

La release a été reportée de quelques jours.

Nike collabore de nouveau avec Skepta sur une Shox TL "Bloody Chrome"
Footwear

Nike collabore de nouveau avec Skepta sur une Shox TL "Bloody Chrome"

Une date de sortie est annoncée.

Just Don sublime le sportswear dans son nouveau lookbook
Mode

Just Don sublime le sportswear dans son nouveau lookbook

Collection Automne/Hiver 2019.

PUMA lance sa première montre connectée
Tech

PUMA lance sa première montre connectée

Pensée pour les sportifs.

Un an après la mort de Mac Miller d'une overdose, son dealer arrêté
Musique

Un an après la mort de Mac Miller d'une overdose, son dealer arrêté

Il risque jusqu’à 20 ans de prison.

Hadoro Paris signe des accessoires pour iPhone avec le créateur de Goldorak
Tech

Hadoro Paris signe des accessoires pour iPhone avec le créateur de Goldorak

Coques et boitiers AirPods en cuir et fibre carbone.


 

Looks like you’re using an ad-blocker

We charge advertisers instead of our readers. Support us by whitelisting our site.

Whitelist Us

How to Whitelist Us

screenshot
  1. Click the AdBlock icon in the browser extension area in the upper right-hand corner.
  2. Under “Pause on this site” click “Always”.
  3. Refresh the page or click the button below to continue.
screenshot
  1. Click the AdBlock Plus icon in the browser extension area in the upper right-hand corner.
  2. Block ads on – This website” switch off the toggle to turn it from blue to gray.
  3. Refresh the page or click the button below to continue.
screenshot
  1. Click the AdBlocker Ultimate icon in the browser extension area in the upper right-hand corner.
  2. Switch off the toggle to turn it from “Enabled on this site” to “Disabled on this site”.
  3. Refresh the page or click the button below to continue.
screenshot
  1. Click the Ghostery icon in the browser extension area in the upper right-hand corner.
  2. Click on the “Ad-Blocking” button at the bottom. It will turn gray and the text above will go from “ON” to “OFF”.
  3. Refresh the page or click the button below to continue.
screenshot
  1. Click the UBlock Origin icon in the browser extension area in the upper right-hand corner.
  2. Click on the large blue power icon at the top.
  3. When it turns gray, click the refresh icon that has appeared next to it or click the button below to continue.
screenshot
  1. Click the icon of the ad-blocker extension installed on your browser.You’ll usually find this icon in the upper right-hand corner of your screen. You may have more than one ad-blocker installed.
  2. Follow the instructions for disabling the ad blocker on the site you’re viewing.You may have to select a menu option or click a button.
  3. Refresh the page or click the button below to continue.