L'artiste américain Mark Jenkins installe ses sculptures capuchées dans les rues de Toulouse

Des œuvres surprenantes.

By
Arts

Après s’être promené autour du monde, le street-artist américain Mark Jenkins a posé ses valises à Toulouse pour ses dernières installations artistiques. En effet, l’artiste de 48 ans a présenté les nouvelles œuvres issues de son projet “Embed Bodies” à travers la Ville Rose dans le cadre du festival Rose Béton. Ces sculptures moulées pour approcher forme humaine puis habillées de vêtements avant d’être cagoulées afin de cacher le visage ont en effet envahi les rues de Toulouse.

Une première œuvre peinte de blanc mimant un pêcheur a été installée sur la statue de Pierre Goudouli sur la Place Wilson. Au bout de son fil gît ce qui semble être un corps noyé dans les eaux de la fontaine. Une autre installation dépeint une demoiselle, le visage cachée par ses cheveux, se balancant au Pont Saint-Pierre. Des œuvres étonnantes qui intriguent,  une véritable “epérience sociale” qui invite les spectateurs à s’interroger comme Mark Jenkins se plait à décrire ses installations.

Découvrez les images des nouvelles œuvres de Mark Jenkins à Toulouse, et dans notre actualité partez à la rencontre du designer et artiste français Pierre-Louis Auvray et de ses créations audacieuses.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par MARK JENKINS (@xmarkjenkinsx) le

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par MARK JENKINS (@xmarkjenkinsx) le

 

Aidez-nous à mieux vous servir

Nous apprécions votre soutien en autorisant des publicités HYPEBEAST, où nous pouvons partager des contenus liés aux dernières tendances, et culturellement pertinents. En ajoutant HYPEBEAST à la liste blanche de votre bloqueur d’annonces, les annonces diffusées sur nos sites seront diffusées pendant la navigation.