Pourquoi le partenariat entre Jay-Z et la NFL fait-il autant polémique aux États-Unis ?

Une signature vécue comme une trahison par une partie de la communauté afro-américaine.

By
Sports Musique 

Aussi surprenant que cela puisse paraître à première vue, Jay-Z, via sa société Roc Nation, a signé un contrat avec la NFL, la Ligue professionnelle du football américain aux États-Unis. Surprenant car Jigga était l’une des voix les plus représentatives à s’élever contre le traitement de cette même Ligue envers Colin Kaepernick après que le quarterback des 49ers de San Francisco se soit agenouillé lors de l’hymne national à l’orée de la saison 2016/2017. Un geste en forme de revendication pour protester contre le traitement subi par la communauté afro-américaine dans le pays, et plus particulièrement les violences policières dont elle faisait (et fait toujours) l’objet.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Roc Nation (@rocnation) le

Une initiative qui lui a valu d’être suspendu par la NFL – il n’a toujours pas retrouvé les terrains depuis – alors que de nombreuses personnalités avaient immédiatement pris son parti face à la puissante Ligue. Et parmi ces supporters, l’un des plus fervents se nommait donc Jay-Z. Le rappeur s’était rangé du côté de Kaepernick, refusant même l’invitation de la NFL à se produire durant le célèbre half-time show du Super Bowl lors des finales de l’an passé. “Vous préférez jouer au football et avoir la tête basse, ou vous préférez être une icône pour le reste de votre vie ?”, déclarait Hov à CNN au sujet du quarterback des 49ers l’année dernière.

Jay-Z veut “changer les choses”

Alors, forcément, de voir Jay-Z pactiser avec l’ennemi a de quoi faire grincer des dents dans la communauté afro-américaine et chez les fans de l’interprète de The Blueprint. Et si la pilule a du mal à passer, c’est parce que le mari de Beyoncé aurait “vendu son âme” pour une poignée de dollars, lui qui a récemment été sacré premier rappeur à devenir milliardaire, et en tournant le dos au combat mené par Kaepernick et d’autres sportifs qui ont suivi son exemple. Car si lui n’a nul besoin de l’exposition supplémentaire que lui apportera la NFL, pour la Ligue c’est un sacré coup réalisé puisque avec un tel ambassadeur dans ses rangs, il lui sera plus facile de s’adresser au public noir américain en dépit des polémiques.

Face au vif débat autour de la révélation de ce partenariat entre Roc Nation et la NFL, Jay-Z a tenu à se justifier en conférence de presse. “C’est l’opportunité de faire autre chose que s’agenouiller, et de se mettre en action”, a-t-il assuré en promettant que des “changements importants” allaient être apportés rapidement tout en confiant que le fait de “travailler avec des personnes qui ne partagent pas (ses) opinions” n’était pas un problème. Manière de dire que le rappeur ne retourne pas totalement sa veste et essaiera toujours de combattre le mal de l’intérieur. Un revirement tout de même vis-à-vis de sa position initiale, lui qui appelait au boycott après l’affaire Kaepernick.

Pour la NFL, Jay-Z sera en charge de la programmation d’évènements en marge des matches, de la création d’albums visuels, de podcasts et surtout de la coproduction du spectacle de la mi-temps du prochain Super Bowl, soit l’évènement le plus regardé de l’année aux US. En parallèle, Jay-Z aura également la responsabilité des différentes actions sociales mises en place par la NFL et notamment le programme Inspire Changes, une initiative à travers laquelle la Ligue soutient financièrement des associations chères aux joueurs. Et c’est là que le bât blesse.

La compagne de Kaepernick se paie Jay-Z

Car changer les choses via une action sociale pacifique, n’était-ce pas là le but même de l’initiative de Colin Kaepernick lorsqu’il a posé un genou à terre ? Cette même initiative qui lui vaut d’être banni de la NFL depuis ? L’arrivée de Jay-Z à la NFL semble vouloir dire “circulez, il n’y a plus rien à voir”. Un sentiment que partage la femme de Colin Kaepernick, Nessa Diab. Animatrice sur la radio new-yorkaise Hot 97, elle a réagi de manière plutôt virulente contre Jay-Z et son récent partenariat que l’on imagine juteux financièrement (les chiffres n’ont pas été dévoilés). Pour elle, Jay-Z tourne le dos à tout ce que son compagnon représente.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

We will never turn our backs on @kaepernick7 because your idols decided to work with the same organization that is actively keeping Colin unemployed all because he peacefully protested against social injustice in black and brown communities, specifically police brutality. So really, how can Jay-Z and the NFL utter social justice in their partnership while keeping Colin unemployed because of his social justice work? • • It’s typical for the NFL to buy different PR looks to cover up their dirt-that’s nothing new. But what is disgusting and disappointing is Jay-Z let them use him. Whether Jay-Z knew it or not (I don’t doubt his intelligence-so I would think he knew) he helped the NFL bury who he said is an iconic figure, Colin Kaepernick. • • Don’t tell me there’s a “master plan and wait for it” because the ONLY reason anything would ever change is because THE PEOPLE are loud and clear and won’t let the league buy their loyalty with their disingenuous moves. The people are letting the league and anyone who works with them know that they aren’t buying the bs. • • Thank you all so much for showing Colin so much support and love. I know for myself, I can’t thank y’all enough for loving my family. • #imwithkap #nokapnonfl ❤️❤️❤️ • • #RP: @kaepernick7: ‪You never turned your back on me or the people, even when the nfl tried to silence your voice & the movement. You’ve never flinched or wavered. I love you Brother! Let’s get it! @E_Reid35‬ ‪ And to the people – I see you, I hear you and I love you! Thank you for having my back!!!✊?‬ • • ?: @relrelrelrel @djtonedef

Une publication partagée par NESSA (@nessnitty) le

“Nous ne tournerons jamais notre dos à Colin parce que l’une de nos idoles a décidé de travailler avec l’organisation qui le maintient activement au chômage pour avoir protester pacifiquement contre les injustices sociales dans nos communautés, et plus particulièrement les violences policières. Alors vraiment, comment Jay-Z et la NFL peuvent-ils obtenir la justice sociale tout en maintenant Colin au chômage, justement pour sa prise de position pour la justice sociale ?” s’interroge-t-elle sur Instagram avant d’aller plus loin. “C’est typique de la NFL d’utiliser différentes stratégies médiatiques pour cacher sa saleté – rien de nouveau. Mais ce qui me dégoûte et me déçoit, c’est que Jay-Z les laisse l’utiliser.”

Après le partenariat, bientôt une franchise ?

Et il y a “pire”. Quelques jours après l’annonce de cette collaboration, le site TMZ rapporte que Jay-Z va même devenir copropriétaire d’une franchise de NFL. Aucun nom n’a encore filtré mais il s’agirait d’une équipe dont est fan le rappeur (les Giants de New York ?). L’occasion pour certains de faire un rapprochement avec le partenariat initial qui lui permettrait plus facilement de placer ses billes dans une franchise. Une autre manœuvre douteuse que ne goûte que très peu Eric Reid, auparavant joueur des 49ers et soutien indéfectible de son ancien équipier Kaepernick. Par ailleurs, lui aussi s’était agenouillé lors de l’hymne national, et lui aussi a profité d’un deal à plusieurs millions de dollars avec la NFL cette année pour que l’affaire n’aille pas plus loin. Comme Kaepernick. Manière pour la NFL d’acheter le silence des deux joueurs, qui avaient déposé une plainte.

“Jay-Z a clamé être un supporter de Colin. Il a porté son maillot. Il a dit aux gens de ne pas jouer à la mi-temps du Super Bowl à cause du traitement infligé à Colin par la NFL. Maintenant il va être propriétaire minoritaire et… c’est assez méprisable”, estime le safety, aujourd’hui chez les Carolina Panthers. “Quand est ce que Jay-Z a posé le genou au sol ? Comment il peut dire qu’on a dépassé le stade de poser le genou au sol. Oui, il a fait beaucoup de bon boulot. Beaucoup de boulot pour la justice sociale. Mais se faire payer et aller en conférence de presse dire que nous n’en sommes plus à poser le genou au sol ? C’est dingue”.

Hov se donne “cinq ans”

Pour autant, Jay-Z n’a pas que des détracteurs. Certains observateurs et d’autres personnalités pensent que l’action interne menée par le rappeur peut réellement avoir un impact sur le changement de mentalité dans la Ligue. C’est le cas notamment de Freddie Gibbs, de DJ Khaled, mais aussi de Cardi B, autre soutien affiché de Kaepernick et à qui l’on doit également quelques piques bien senties pour la NFL. “Je pense qu’il peut vraiment apporter un changement, tu vois ce que je veux dire”, affirme Cardi. “J’ai le sentiment qu’il n’a pas signé un deal avec la NFL sans avoir un accord. Je pense qu’il est arrivé en mode : ‘Ok, si vous voulez que je bosse avec vous, vous devez ramener mes gars ici. Il faut faire les choses à ma manière’. Je pense qu’il va y arriver (à changer les choses, ndlr)”.

Reste désormais à savoir comment va se matérialiser le travail de Hov au sein de la NFL. D’un côté, le businessman à succès étend une nouvelle fois son gigantesque empire Roc Nation via ce partenariat. De l’autre, la NFL tente de redorer son blason et se racheter auprès des communautés. Les incidences sur l’aspect social de la collaboration se feront vite sentir, ou pas. Une chose est sûre cependant : le rappeur a du pain sur la planche et il est attendu par toute la communauté. Les médias américains se questionnent également, à l’instar de The Roots qui adresse une lettre ouverte au rappeur, l’accusant même de “voleur” de l’idéologie portée par le combat mené par Kaepernick & co. The Independent, lui, s’interroge sur le black capitalism exercé par la légende du hip-hop.

“Je dois croire que, même si la démarche n’est pas sincère, nous réussirons à faire les choses”, a concédé Jay-Z lors de la conférence de présentation du partenariat. Hov se laisse cinq ans avant de faire le point sur son action en NFL et d’en tirer les conclusions. La saison de football américain, la 100ème de l’histoire, débutera elle le 5 septembre prochain.

 

Aidez-nous à mieux vous servir

Nous apprécions votre soutien en autorisant des publicités HYPEBEAST, où nous pouvons partager des contenus liés aux dernières tendances, et culturellement pertinents. En ajoutant HYPEBEAST à la liste blanche de votre bloqueur d’annonces, les annonces diffusées sur nos sites seront diffusées pendant la navigation.