Le Sénat ne veut pas de folie architecturale pour la reconstruction de Notre-Dame

A priori, pas de flèche en cristal ou de piscine sur le toit.

By
Design

Le Sénat a voté contre les folies architecturales imaginées pour la reconstruction de Notre-Dame, dont nous vous avons partagé bon nombre d’exemples entre flèche en cristal, toit-verrière avec jardin ou piscine. Dans son analyse du projet de loi adopté par l’Assemblée nationale encadrant la restauration du monument, ravagé par les flammes le 15 avril dernier, la chambre haute du Parlement a fermé la porte à tout projet contemporain.

Pour les sénateurs, la reconstruction devra être “fidèle au dernier état visuel connu” de Notre-Dame, et l’emploi de matériaux différents de ceux d’origine “justifié“. Le gouvernement, qui s’était montré ouvert à “un geste architectural contemporain” comme l’a déclaré le président Emmanuel Macron et voulait lancer un concours international d’architecture pour cette reconstruction, est donc débouté. Reste aux députés et sénateurs à se mettre d’accord sur une version commune du texte.

S’agissant des dons pour la reconstruction de Notre-Dame, sachez si vous l’avez manqué que Bernard Arnault a réagi aux critiques sur le don de LVMH.

 

Aidez-nous à mieux vous servir

Nous apprécions votre soutien en autorisant des publicités HYPEBEAST, où nous pouvons partager des contenus liés aux dernières tendances, et culturellement pertinents. En ajoutant HYPEBEAST à la liste blanche de votre bloqueur d’annonces, les annonces diffusées sur nos sites seront diffusées pendant la navigation.