Interview - Shay Sur Son Partenariat Avec Puma, Son Envie De Créer Sa Marque Et Son Prochain Album

En coulisses avec la Jolie Garce.

Mode  

Sur un set tout de jaune vêtu, Shay semble dans son élément avec son tatouage éphémère PUMA en strass multicolores. Choisie par l’équipementier allemand pour représenter la Nova 90 dans l’Hexagone, l’artiste de 26 ans signe là un premier partenariat de taille dans sa carrière avec une sneaker qui colle à l’ADN de l’artiste  : “le fait qu’elle représente les femmes fortes avec du caractère, c’est ça qui a fait la différence. C’est l’identité de la basket.” Invités privilégiés dans les coulisses de ce shoot, nous avons pu capturer les moments “ON/OFF” de cette nouvelle campagne.

“L’association entre mode et rap est tellement naturelle qu’on se demande pourquoi on n’y a pas pensé avant”, nous avoue Shay, avec un petit air de “mieux vaut tard que jamais”. Avec son franc-parler caractéristique, Shay nous balade entre années 90, Aaliyah et Trinity de Matrix et évoque même son nouvel album plus de deux ans après la sortie de Jolie Garce. Preuve à l’appui, après quelques mois de silence, l’artiste montre qu’elle semble bel et bien retombée sur ses pattes. Et une chose est sûre, en 2019, Shay a toujours les crocs.

Photo De Shay

Pourquoi avoir choisi PUMA pour cette collaboration ?

De base je ne porte pas vraiment de baskets. Je suis très féminine et tout le temps en talons. Mais c’est la paire qui m’a parlée, la Nova 90. Je trouvais le projet cool et qu’il y avait une vraie identité derrière la paire. Le fait qu’elle représente les femmes fortes avec du caractère, c’est ça qui a fait la différence. C’est l’identité de la basket.

Qu’est ce qu’implique ce partenariat ?

Je pense que je dois représenter la paire déjà. On a shooté la sneaker et c’est une paire qui me représente bien, qui est porteuse du même discours que moi. C’était logique qu’on s’associe.

Comment évolue le parallèle entre mode et musique ? Comment expliques-tu ce rapprochement entre marques et rappeurs ?

Je trouve ça cool. Je pense que les deux mondes vont bien ensemble. La musique et la mode vont ensemble depuis longtemps. C’est bien qu’on commence à voir les deux univers collaborer. Au final, j’ai l’impression qu’on fait un peu la même chose. La mode c’est un moyen d’expression et la musique aussi. Je trouve que la collaboration fait sens. L’association entre mode et rap est tellement naturelle qu’on se demande pourquoi on n’y a pas pensé avant.

Photo De Shay

À contrario, on a l’impression que le luxe tourne le dos au rap, qui le chante souvent, qu’en penses-tu ?

Je pense que ça ne va pas durer. Le rap c’est une musique qui est souvent incomprise et qui peut être mal interprétée. Il y a un problème dans l’image que le luxe se fait du rap, qui n’est pas forcément justifiée. Mais les mentalités vont évoluer et à un moment les marques vont comprendre.

D’après toi, c’est un message que le streetwear a su comprendre ? Comment s’est passé ton shoot ?

C’était cool ! On écoutait ma musique, c’était comme dans un de mes clips !

Tu as déclaré dans une interview à Antidote Magazine que tu voulais créer une marque de vêtements, est-ce toujours le cas ?

Pour le moment je ne suis pas concentrée là-dessus, je suis focus sur mon album et sur sa promotion. Lancer ma marque, c’est un rêve que j’ai depuis longtemps, mais je pense que c’est encore trop tôt. J’ai toujours des petites idées que je note de temps en temps. Je fais confectionner des pièces pour moi mais de là à commercialiser des pièces, on n’y est pas encore. Pas maintenant.

Photo De Shay

À quoi ça ressemblerait ?

Ce serait un peu fou. Ça me ressemblerait… genre un peu fou. J’aime twister les choses excentriques pour qu’elles puissent être élégantes et que ça me ressemble. J’aime bien le délire cyber-punk. Un peu gothique aussi. Il y a pas longtemps j’aimais bien les combinaisons des nageuses, les influences Matrix, et puis j’aime bien essayer des choses sur mes clips aussi…

D’ailleurs tu as ton mot à dire sur ton style ?

J’ai mon styliste Edem qui me conseille, mais c’est quelqu’un qui n’aime pas imposer les choses donc on échange. Car c’est important de travailler avec ma personnalité et mon identité.

Tu te souviens de tes premières sapes ? De ta première paire de sneakers ?

Quand j’étais petite j’étais un vrai garçon manqué. Je ne voulais pas porter de robes, je mettais les habits de mes frères. J’étais tout le temps en survêtement, en baggy… et puis Aaliyah est arrivée et là je me suis dit “tu vois, je savais !” (rires).

Photo De Shay

Quelle est la chose la plus folle que tu aies faite pour des sneakers ou des sapes ?

Quand j’étais plus jeune ? Je volais mon père. J’allais chercher des sous dans son portefeuille tout simplement.

Niveau sape, en France, y-a-t-il des gens qui t’inspirent ?

Ce sont plus des personnalités fictives ou du passé. Aaliyah ou Trinity de Matrix par exemple. Mais je n’ai pas vraiment de personnalités actuelles qui m’inspirent.

“Cet album sera beaucoup plus personnel. J’ai fait une longue introspection et j’ai vécu beaucoup de choses depuis Jolie Garce.”

On peut lire dans tes interviews que Shay, artistiquement parlant, ce sont deux personnes. Est-ce que c’est toujours le cas ?

Moi et mon frère ? Oui toujours. Maintenant c’est plus cinq personnes (rires). On a un peu agrandi l’entreprise. Il y a toujours des gens derrière moi. Je n’arrive pas à faire ma musique toute seule. C’est quelque chose que je partage avec les gens qui m’entourent. Il y a mon frère, Jo, une fille qui s’appelle Meryl ou Junior Alaprod qui ont fait tous mes derniers sons. C’est toujours en équipe. Pour un ou deux sons vraiment personnels je vais m’isoler mais sinon je ne me vois pas rentrer en studio toute seule.

C’est vraiment important la famille dans ce milieu ?

C’est trop important d’être bien entouré. Avec le succès, les gens changent mais la famille reste la famille. J’ai grandi avec mon frère et on se connait comme personne. Rester en famille c’est une manière de se protéger. La famille c’est trop important.

Photo De Shay

Est-ce qu’en 2019 tu es toujours une “jolie garce” ?

Toujours. On ne change pas une équipe qui gagne (rires). Même si je je ne le revendique plus, car j’ai quand même sorti un album de ce nom là, le message que j’avais n’a pas changé. La “jolie garce” c’est la femme qui s’assume, qui s’affirme mais qui se fait souvent critiquer. Le système a tendance a critiqué les femmes comme moi, qui se battent et qui ont du caractère donc tout ce qu’il y a derrière “jolie garce” c’est toujours d’actualité.

Qu’est ce qu’on peut attendre de Shay cette année ?

Un album déjà. Il y a quelques titres qui sont sortis mais l’album n’a pas été encore annoncé.

“Moi j’ai juste envie de faire mon truc et qu’on ne me dérange pas. C’était ça “laissez-nous mener la vie qu’on veut”.”

Qu’est-ce-qui est différent de Jolie Garce

Ça n’a rien à voir. J’étais un peu superficielle dans Jolie Garce. Je voulais m’amuser en exhibant mon caractère. Cet album sera beaucoup plus personnel. J’ai fait une longue introspection et j’ai vécu beaucoup de choses depuis Jolie Garce. C’est ça que j’ai voulu exprimer. C’est quelque chose que je n’avais jamais fait dans ma vie auparavant.

Avec le recul, on a l’impression que le “laissez-nous mener la vie qu’on veut” de “PMW” était plus qu’un refrain. Quelle est la vie que tu veux mener désormais ? 

Moi j’ai juste envie de faire mon truc et qu’on ne me dérange pas. C’était ça “laissez-nous mener la vie qu’on veut”. On vit dans une société où on juge beaucoup ce que sont les gens et ce que font les gens et c’est quelque chose que je n’accepte pas. Je mène ma vie comme je veux et je n’ai pas envie qu’on me casse les couilles. En vrai je fais ce que je veux donc j’essaye juste de continuer chaque jour. C’est pour ça que de pouvoir être là aujourd’hui pour ce shooting, de pouvoir faire ça c’est un kiff. Ce n’est pas juste pour shooter une paire de basket mais pour mêler son identité à la mienne. C’est un plaisir de pouvoir faire ça aujourd’hui.

 

 

Lire l'article en entier

Que lire ensuite

Le Label Français Cinéma Vérité Réunit Son Amour Pour Les Films Et La Mode Avec Sa Première Collection
Mode

Le Label Français Cinéma Vérité Réunit Son Amour Pour Les Films Et La Mode Avec Sa Première Collection

“Idées vagues, images claires”

Drake Et Son Label OVO Ont Imaginé Le Nouveau Centre D'Entraînement Des Toronto Raptors
Sports   Mode

Drake Et Son Label OVO Ont Imaginé Le Nouveau Centre D'Entraînement Des Toronto Raptors

Le “OVO Athletic Centre”.

La Collab Supreme x Stone Island S'Affiche Dans Les Rues De Paris
Mode  

La Collab Supreme x Stone Island S'Affiche Dans Les Rues De Paris

Zoom sur la première grosse collab de la saison du box logo.


Voici Le Nouveau Trailer De "Avengers : Endgame" Accompagné De L'Affiche Du Film
Entertainment

Voici Le Nouveau Trailer De "Avengers : Endgame" Accompagné De L'Affiche Du Film

“Whatever it takes.”

UPDATE : Le Beatmaker Recherché Par PNL A Été Retrouvé... Mais L'Instru A Déjà Été Vendue
Musique

UPDATE : Le Beatmaker Recherché Par PNL A Été Retrouvé... Mais L'Instru A Déjà Été Vendue

Oups.

Dior Lance Un Filtre Instagram, Voilà Comment L'Obtenir
Mode

Dior Lance Un Filtre Instagram, Voilà Comment L'Obtenir

Afin d’essayer les accessoires de la maison.

More ▾
 

Aidez-nous à mieux vous servir

Nous apprécions votre soutien en autorisant des publicités HYPEBEAST, où nous pouvons partager des contenus liés aux dernières tendances, et culturellement pertinents. En ajoutant HYPEBEAST à la liste blanche de votre bloqueur d’annonces, les annonces diffusées sur nos sites seront diffusées pendant la navigation.