Dolce & Gabbana condamné à verser 70 000 euros à Diego Maradona

Pour un litige datant de 2016.

By
Mode

Diego Maradona est sorti gagnant du litige qui l’opposait à la Maison de mode italienne Dolce & Gabbana depuis 2016 et un défilé à Naples où l’une des mannequins arborait un maillot du Napoli floqué du numéro 10 et du nom “Maradona”. Une utilisation du nom de la légende argentine à des fins commerciales et sans le consentement du principal intéressé selon les avocats de l’ancien footballeur.

Le jugement de l’affaire a été rendu ce mardi et la Maison transalpine a été condamnée à verser 70 000 euros de dommages et intérêts à la légende du football. La décision de justice prévoit également le remboursement des frais de justice d’El Pibe de Oro s’élevant à plus de 13 000 euros. La juge de l’affaire, Paola Gandolfi, a estimé que le nom de Maradona évoquait “l’excellence footballistique“, “un mythe” et qu’il “ne peut être consenti à des entrepreneurs tiers d’en faire usage sans le consensus de l’ayant droit”.

Sur son compte Instagram, Maradona a salué cette décision de justice. “Les hommages sont fantastiques, mais je crois qu’ils auraient dû demander l’autorisation nécessaire pour utiliser mon nom lors de leur défilé. Un point en faveur de la justice…“, a-t-il notamment écrit.

Dans le reste de l’actualité judiciaire, le groupe Kering perd ses deux batailles contre Hedi Slimane, son ancien styliste.

 

Aidez-nous à mieux vous servir

Nous apprécions votre soutien en autorisant des publicités HYPEBEAST, où nous pouvons partager des contenus liés aux dernières tendances, et culturellement pertinents. En ajoutant HYPEBEAST à la liste blanche de votre bloqueur d’annonces, les annonces diffusées sur nos sites seront diffusées pendant la navigation.