Quincy Brown
Family affair, toujours
 

À 28 ans Quincy Brown semble avoir trouvé sa voie, celle de la création. En réalité ses voies. D’abord l’acting, puis la musique. Ou inversement. Peu importe le sens chez Quincy qui a appris à jongler avec les opportunités. S’il reste sur la réserve, dans un entretien bien ficelé, en ressort de notre échange l’effort du travail. Le hustle. Toujours tiré à quatre épingles lors de ses apparitions, alliant sport, entreprenariat, role model pour ses petites sœurs, difficile de voir sous la carapace de l’enfant d’Hollywood qui puise l’inspiration dans sa famille. Deux pères, le producteur Al B. Sure! et Diddy. Deux pieds dans la musique et un prénom donné en hommage à Quincy Jones ont surement forgé son envie de réussir. De ne pas être seulement un enfant de stars mais bien en être une par lui même.

Gauche : Veste DIOR, Sweat STONE ISLAND. Droite : Veste DRIES VAN NOTEN, Manteau ROCHAS, Pull WOOYOUNGMI, Chaîne Good Art HLYWD chez MAD LORDS

HYPEBEAST FRANCE : La première question que nous voudrions te poser tout simplement c’est comment ça va ?

Quincy Brown : Ça va super ! Je me suis beaucoup amusé ces derniers temps parce que j’ai beaucoup voyagé, et j’adore ça. C’est une des périodes les plus chargées de ma vie.

Qu’as-tu fait aujourd’hui ?

Aujourd’hui se trouve être un jour de repos. Je suis encore toujours impressionné par l’ouverture du studio du réalisateur Tyler Perry à Atlanta (nn juillet dernier Tyler Perry est devenu le premier afro-américain à ouvrir un studio de cinéma aux US, ndlr). J’ai eu la chance d’être témoin de cet évènement et d’être dans une salle remplie d’histoire. C’était surréaliste surtout quand on connaît l’histoire de notre pays, ça m’a donné des frissons. La plate-forme, pour citer Tyler, est pour “NOUS”. Sa vision ouvre la voie à tant de nouvelles opportunités qui peuvent absolument changer le sens de la télévision et du film et créer un récit pour le futur.

Tu viens de sortir un nouveau titre avec ton frère King Combs. Avez-vous toujours voulu travailler ensemble ?

En réalité, nous travaillons déjà ensemble depuis longtemps. Il se passe souvent beaucoup de choses au cours d’un tel processus, mais il était enfin temps de passer à la vitesse supérieure et de nous présenter comme “un”.

Gauche : Pull AMI, T-shirt col roulé FENDI, Pantalon ACNE, Sac banane ERMENEGILDO ZEGNA, Sneakers KENZO. Droite : total look PRADA, Montre ROLEX, Chevalières Saï by Rachel Saïdini chez MAD LORDS et Foundrae chez MAD LORDS

Est-ce que cela voudrait dire qu’un album solo est en chemin ?

Absolument. Mais rien ne presse. Je prends mon temps pour m’établir en tant qu’artiste avant qu’un travail complet ne soit présenté. Je vais dropper titre après titre jusqu’à ce que le moment soit propice. Je vous promets que vous obtiendrez un album digne de ce nom. Tout sur quoi je travaille sera release une fois que je serai prêt.

La chanson en featuring avec ton frère parle essentiellement d’amour, tu expliques que tu ne trouves pas la bonne. Hollywood a-t-il foutu en l’air ta vie amoureuse ? Ou bien est-ce que c’est la quête de l’amour qui devient différente quand on grandit ?

Non, Hollywood ne m’a pas encore atteint, pas encore (il rit). Je ne pense pas que cela arrivera. Cette chanson, c’est surtout réaliser que trouver l’amour n’est pas une histoire de calcul, quelque chose que tu peux planifier. Comprendre cela est une étape dans le processus de “croissance” vers la vie d’adulte.

La chanson s’appelle “Options”, quelles options s’offrent à toi en ce moment ?

J’ai l’impression que chaque jour qui passe m’offre une expérience unique et différente, donc les options viennent naturellement. Mes options, pour le moment, sont infinies et, en tant que personne créative, j’espère qu’elles le resteront.

Je suis tombée sur une récente interview de toi sur Youtube. Les filles hurlent quand tu entres sur le plateau. Comment ressens tu le fait d’être considéré comme un symbole sexuel par les femmes, surtout en cette période douloureuse ?

Je comprends le concept de “sex symbol”, mais je n’ai pas l’impression d’en être un (encore). Donc, honnêtement, je n’ai pas à tellement affronter cela. Cependant, je conscient de ce qui pourrait arriver. Mais, les femmes ont toujours fait partie de ma vie. J’ai été élevé par les plus belles femmes et je suis très reconnaissant envers la gent féminine.

Pull ALEXANDER MCQUEEN

Maintenant que tu as un peu de recul quel regard portes-tu sur le fait d’avoir grandi comme un enfant d’Hollywood ?

Je suis reconnaissant d’avoir eu le meilleur des deux mondes. En voyant les deux côtés, j’ai beaucoup appris. Je comprends ce qui vient avec le style de vie hollywoodien, mais il est important de connaître une éducation loin des spotlights. C’est cet équilibre entre les deux qui m’a permis de faire de moi l’homme que je suis aujourd’hui.

Avec ton nom arrive très rapidement l’idée de “Family Affair”. Toi, tes frères et Diddy vous avez même ouvert une compte Instagram appelé “Combs Cartel”. Il ressemble à quoi ce cartel vu de l’intérieur ?

C’est comme une voiture dans lequel on ferait le plein de famille. C’est le moteur. Nous sommes tous si différents, mais identiques. Nous voulons montrer notre dynamique familiale au monde d’une manière qui n’a pas été faite. Un pas de plus vers qui nous sommes et ce que nous faisons tous.

Quel est ton rôle dans le cartel ?

Chacun de nous a des rôles vitaux pour former une unité mais nous n’avons pas de positions spécifiques… pas encore. En ce moment, nous sommes en train de créer notre récit. Ainsi, ceux qui ne sont pas familiers avec notre histoire peuvent comprendre ce qu’est notre mouvement.

Parlons un peu de tes projets. Tu bosses sur un album, tu incarnais le rôle de Derek dans la série à succès de la Fox, Stars (qui vient d’être annulée avant l’été). Est-ce que le métier d’acteur est ce qui te plait le plus ? As-tu l’intention de revenir bientôt à la télévision ?

Absolument. Jouer est une de mes passions, en plus de la musique. J’ai du enregistrer des titres en même temps que je tournais pour “Star”, le timing a donc joué en ma faveur. Je suis heureux de me concentrer sur ma carrière musicale maintenant, mais si le rôle parfait se présente, je jonglerai avec les deux !

Photo de couverture : Pull ALEXANDER MCQUEEN , Chevalières Saï by Rachel Saïdini chez MAD LORDS et Foundrae chez MAD LORDS.


Credits
Art Direction
09h29artspacestudio
Stylist
Carlos Freixeda
Make-Up
Céline Cheval
Hair Stylist
Miha Oshima
Photographer
Robin Le Febvre/09h29artspacestudio
Editor
Hanadi Mostefa
Retoucher
09h29artspacestudio
Location
Studio Rambuteau
Tags
Share
 

Aidez-nous à mieux vous servir

Nous apprécions votre soutien en autorisant des publicités HYPEBEAST, où nous pouvons partager des contenus liés aux dernières tendances, et culturellement pertinents. En ajoutant HYPEBEAST à la liste blanche de votre bloqueur d’annonces, les annonces diffusées sur nos sites seront diffusées pendant la navigation.