Une Après-Midi Avec Stephen Curry En Plein Cœur De Paris, Pour Sa Première Rencontre Avec La Jeunesse Française

On a suivi la superstar NBA Stephen Curry dans sa première sortie parisienne avec Under Armour.

Il a dû y avoir une fuite quelque part. Pas adepte des démonstrations en grande pompe ou du teasing, Under Armour n’avait pas prévenu le grand public. Pourtant, quand on débarque bien en avance sur le playground des jardins Saint-Paul, dans le IVe arrondissement parisien, les maillots de Golden State floqués du numéro 30 sont bien en vue devant les grilles entourant les deux paniers de basket de cette cour intimiste, nichée entre d’imposants sites historiques au dos d’une église. Serait-ce les kids conviés pour l’occasion, et notamment les demoiselles du Lycée Charlemagne dont l’entrée débouche sur le terrain, qui auraient lâché l’info ? Possible. La foule qui se masse est en effet très jeune. Et elle s’interroge. “Il va rester combien de temps ?“, demande, non sans stress, un lycéen à ses potes. Il y a des envies d’école buissonnière, en cette grise après-midi de septembre. Entre Stephen Curry et un cours de maths, il y a de quoi hésiter.

De fait, l’événement est rarissime. C’est seulement la deuxième fois que la superstar NBA, le leader des Golden State Warriors, triple champion, double MVP et déjà désigné comme le meilleur shooteur de tous les temps, passe par la capitale française. Et il s’agit même d’une première, dans le cadre d’une opération avec son sponsor Under Armour. Forcément, l’attente est grande. D’autant que Steph a prévu de taquiner la gonfle avec une quinzaine de jeunes pour une masterclass (forcément) orientée shoot. Alors on tente de se faire une place. Un gamin se fait refouler pour s’être perché sur une colonne de pierre jouxtant le playground. Pas découragé, il monte ensuite sur le toit d’une camionnette, avant d’escalader un échafaudage. Au creux de l’expectative, une voix nasillarde lâche un “Il arrive !” qui fait tourner les têtes. Ce n’est que 20 minutes plus tard, au rythme de clameurs répétées tout du long de sa marche jusqu’au terrain, que Stephen Curry arrive enfin. Un check à chaque jeune joueur vêtu de bleu, une plaisanterie au passage, direction les médias. “Wesh, y’a son daron !” s’exclame-t-on derrière les grilles. Les parents de Steph, dont la légende des Charlotte Hornets Dell, sont en effet de l’événement, en spectateurs.

 

Plus de photos dans la galerie ci-dessus.

Stephen Curry assure les shoots, Teddy Riner l’ambiance

 

Les garçons, ça va ?“, demande un membre de l’encadrement aux joueurs qui ont eu la chance de venir rencontrer l’idole, aux côtés des trois lycéennes de Saint-Paul. Des U15 du centre de formation CREPS Île-de-France basé à Châtenay-Malabry, avoisinant déjà pour certains le mètre 90, de gros potentiels. Un jeune répond à la question en mimant avec sa main une tremblote. Du sens propre : dans un mélange de tension et de joie qu’on imagine immenses, les kids ratent leurs tirs une fois rejoints par Curry. Mais c’est le joueur, qui s’attire d’abord une bronca du public : son premier shoot, réclamé par les spectateurs dès la balle en main, est un air ball qui n’atteint pas le cercle. “Ah ben c’est ça Curry ?“, glisse-t-on derrière.

Steph expose son premier exercice. Un shoot sous le panier, un pas en arrière, un autre shoot, puis un nouveau pas en arrière, un nouveau shoot… Le meneur de jeu en claque cinq de rang et finit sur un succès derrière la ligne des trois points. “OOOOK !“, glisse-t-on derrière. Nouvel entraînement, réception de balle-dribble-tir enchaîné à une vitesse folle. Ça rentre à tous les coups, et à chaque panier, les acclamations. Les élèves prennent note et s’en sortent bien. Y compris lorsqu’un trublion débarque de nulle part, malgré son gabarit visible de loin. Teddy Riner, autre sacré morceau de la team Under Armour, harangue vite la foule. “Une acclamation pour le boss, allez !“, lance-t-il avec effets. Le boss du crew de sportifs UA, voilà qui est bien posé.

 

Plus de photos dans la galerie ci-dessus.

“J’espère revenir tous les ans”

 

Cette première opération Stephen Curry à Paris marque sans l’ombre d’un doute une étape dans l’implantation de la marque en France et en Europe, quelques mois après avoir annoncé son objectif d’investir le Vieux continent. Elle est en tout cas un succès, jusqu’au bout de l’après-midi, jusqu’aux derniers shoots maladroits d’un Teddy Riner jouant de second degré, qui aura bien fait marrer. Stephen Curry a savouré : “C’est un honneur d’être ici. C’est ma deuxième fois à Paris, la première avait été plus discrète, j’étais venu sans cadre particulier. Mais maintenant, dans ce cadre basketball, pour voir tant de fans, avoir l’opportunité de faire grandir le basket et d’intéresser les gens à la NBA, ça signifie beaucoup. Je suis ravi de l’accueil, j’apprécie le soutien et j’espère qu’il va grandir. J’espère revenir tous les ans maintenant“, nous a-t-il assuré. Une belle promesse à destination de la jeunesse, qui n’en attendait pas tant.

Ça me fait tout bizarre de le voir en vrai. J’ai l’habitude de le voir à la télé. Et puis j’ai eu le temps d’être avec lui, de faire des exercices avec lui, il m’a montré des choses et je vais essayer de les reproduire plus tard“, assure Melvin, chanceux parmi les chanceux pour avoir été celui qui a le plus partagé le cuir avec la star – ce qui lui a valu, aussi, d’être bien chambré par les potes. À voir leurs regards s’illuminer, à voir ceux dans le jeune public, à sentir cette émotion qui est allée jusqu’à submerger une fan pas loin d’une syncope lorsque la star est venue la saluer, il y a en France un engouement qui ne se dissipera pas de sitôt. Et un terreau fertile pour Under Armour. “C’est important de rencontrer ces jeunes, parce qu’ils sont le futur, et pas seulement du basket, ils sont l’avenir. J’ai grandi en regardant une certaine génération de joueurs, maintenant, avec les réseaux sociaux, le monde est plus petit, on peut toucher plus de gens, et il faut le faire, je veux le faire“, a déclaré Curry. En tournant les talons, il a donc donné rendez-vous pour l’année prochaine. Les kids se dissipent, un petit groupe détale à toute vitesse, avec une pompe signée de la main si fructueuse du maître shooteur. “T’as vu comme j’ai pris le truc, c’était parfait !“. École buissonnière ou pas, il y aura bien eu un peu de folie à Saint-Paul, en cette grise après-midi.

 

Plus de photos dans la galerie ci-dessus.
Lire l'article en entier
Image Credit
FLORA MÉTAYER/HYPEBEAST FR
More

Que lire ensuite

Kanye West Tease Un Nouveau Single Sur Instagram
Musique

Kanye West Tease Un Nouveau Single Sur Instagram

Accompagné d’images de Ye en studio.


Vans Dévoile Sa Nouvelle Silhouette La Varix WC
Footwear

Vans Dévoile Sa Nouvelle Silhouette La Varix WC

S’inspirant des sports extrêmes.


Une Nouvelle Version De La Tom Sachs x Nike Mars Yard Devrait Sortir Cet Automne
Footwear

Une Nouvelle Version De La Tom Sachs x Nike Mars Yard Devrait Sortir Cet Automne

Le modèle s’offre une nouvelle silhouette.

adidas et Raf Simons Dévoilent De Nouvelles RS Ozweego Et RS Stan Smith
Footwear

adidas et Raf Simons Dévoilent De Nouvelles RS Ozweego Et RS Stan Smith

Dans des coloris audacieux.


More ▾