Les Révélations De La Coupe Du Monde 2018 (Qui Devraient Agiter Le Marché Des Transferts)

Peu connus du grand public, si ce n’est totalement anonymes, ces joueurs ont crevé l’écran lors du Mondial. Revue d’effectif.

La Coupe du monde donne toujours l’occasion de découvrir de nouveaux acteurs jusqu’alors inconnus. De quoi se muer en propulseur de carrières, à l’heure de décerner le fameux statut de révélation aux meilleurs d’entre eux. 2018 ne dérogera pas à la règle. Qu’ils soient joueurs de petites nations peu habituées aux projecteurs ou invités surprises de grandes équipes, beaucoup ont brillé sur les prés au point d’agiter, déjà, le mercato. Et là où 2014 avait pu être favorable à des joueurs comme Keylor Navas (Real Madrid) ou Kostas Manolas (Roma), ce Mondial permettra à de nouveaux éléments d’obtenir des transferts vers des clubs plus huppés. Petite revue d’effectif de ces sensations qui accèdent à la renommée.

Les gardiens

 

Photo Ante Rebic

 

On attendait les Neuer, De Gea… mais bon nombre des meilleurs portiers de la planète ont déçu. De ce fait, ceux qui s’y sont signalés n’étaient pas forcément attendus. C’est le cas de l’Anglais Jordan Pickford. Auteur de sa deuxième saison complète au plus haut niveau avec Everton, le jeune gardien de 24 ans n’a été titularisé pour la première fois chez les Three Lions qu’en novembre dernier, ne glanant son statut de numéro 1 que quelques jours avant le Mondial. La suite, on la connaît, désormais : après une phase de poules solide, il a sauvé la patrie aux tirs au but face à la Colombie, et effectué des parades déterminantes contre la Suède pour permettre aux siens d’accéder au dernier carré. Si on ne parle pas encore transfert, la suite de la carrière du désormais indiscutable portier de la sélection anglaise sera scruté.

Plus inconnus encore, les Robin Olsen et Cho Hyun-woo pourraient eux avoir attisé l’appétit de certains recruteurs. D’une part pour le talent qu’ils ont démontré dans les buts de la Suède et de la Corée du Sud, d’une autre pour leur situation en club. Le premier évolue au FC Copenhague et dispose d’un bon de sortie idéal cet été, et le second au lointain Daegu. Des transferts se feraient donc facilement, et devraient sans nul doute se produire. Sinon, après avoir toujours été ramené à la figure de son illustre paternel Peter, Kasper Schmeichel s’est fait un prénom entre ses performances en poules et un huitième héroïque face à la Croatie, et pourrait bien avoir encouragé un top club à miser sur lui. Chelsea et la Roma sont sur les rangs.

Les défenseurs

 

Photo Ante Rebic

 

Il sera encore question d’Angleterre au rayon défensif, où deux autres Lions se sont montrés à leur avantage durant ce Mondial. Alors que la sélection a longtemps affiché des errances dans ce secteur, les Harry Maguire et Kieran Trippier ont apporté un gain de fiabilité non négligeable à l’équipe de Gareth Southgate. Tout deux révélés sur le tard (à respectivement 25 et 27 ans), ils viennent d’offrir un sacré boost à leur carrière. Et si Trippier, également expert des coups de pieds arrêtés comme il l’a prouvé face à la Croatie, est déjà dans un gros club à Tottenham, Maguire ne devrait pas tarder à aller faire jouer son imposant physique ailleurs qu’à Leicester. Il devrait en être de même pour le Croate Domagoj Vida, qui ne saurait se satisfaire d’un rôle de remplaçant à Beşiktaş après son Mondial de premier ordre.

De son côté, Yerry Mina paraît déjà au top. Le jeune Colombien a rejoint en janvier dernier le FC Barcelone, et inutile de dire qu’il est difficile de faire mieux sur la planète football. Or, le joueur n’a guère enthousiasmé lors de ses premiers pas chez les Blaugranas. Cette Coupe du monde s’est heureusement chargée de redonner du crédit aux recruteurs catalans, de même qu’elle relancera la confiance des entraîneurs. Parce que Mina, 23 ans, a fait montre de sa solidité en défense centrale tout au long de la compétition, jusqu’au bout du dernier match des Cafeteros, lorsqu’il claquait la tête qui permettait aux siens d’arracher les prolongations. Toujours en Amérique latine, les latéraux Diego Laxalt (Uruguay) et Luis Advincula (Pérou), entrevus face aux Bleus, ont abattu un sacré boulot sur leurs flancs avec des courses incessantes. Et eux devraient bien avoir l’occasion de changer de tunique cet été.

C’est également ce qui se dit de Benjamin Pavard. Titulaire surprise sur le côté droit de la défense de Didier Deschamps dans ce Mondial, le jeune Français fait plus que satisfaire son monde, comme en témoigne sa surprenante et magnifique volée qui avait permis aux Bleus de recoller face à l’Argentine en huitièmes. Des rumeurs insistantes veulent qu’il aurait déjà signé en faveur du poids lourd allemand du Bayern Munich. Axe gauche, toujours en équipe de France, Lucas Hernandez ne devrait pas bouger de l’Atlético mais s’est également fait sa place d’une belle manière. Mention spéciale, pour finir, aux latéraux Mario Fernandes (Russie) et Moussa Wagué (Sénégal).

Les milieux

 

Photo Ante Rebic

 

Passé la défense, les surprises de ce Mondial, qui aura davantage marqué pour ses prouesses derrière que sur le front de l’attaque, se font plus rares. Quelques éléments se sont tout de même démarqués, à commencer par le pays hôte. Alors qu’elle a ressuscité Denis Cheryshev, la Sbornaya a également révélé son dernier joyau, le milieu offensif Aleksandr Golovin. Le joueur du CSKA Moscou, 22 ans, s’est offert un joli but sur coup-franc, deux passes décisives, et s’est surtout affirmé comme l’un des principaux dangers de la Russie, invitée surprise des quarts de finale.

Moins surprenant à ce stade, l’Uruguay a été battue par la France, non sans avoir montré son éternelle combativité. Incarnation de cet état d’esprit, l’ailier droit Nahitan Nández n’a cessé de multiplier les allers-retours dans son couloir. Transféré au Boca Juniors pour 3 M€ l’an passé, il pourrait désormais coûter jusqu’à 10 fois plus. Le prix de la rareté, pour un profil de vrai milieu de côté en 4-4-2, capable d’attaquer et de défendre avec la même efficacité. Son transfert estival, Takashi Inui y a lui déjà eu droit, en signant au Bétis Séville après une troisième saison de Liga aboutie à Eibar. Ce qui n’a pas empêché le milieu offensif, fer de lance du Japon, de marquer les esprits avec deux buts et un assist. Si le bilan comptable n’est pas aussi flatteur pour Sisto, le milieu a été le seul frisson d’un Danemark défensif, et lui aussi devrait continuer à enthousiasmer le public espagnol au Celta Vigo. En attendant très certainement mieux.

Les attaquants

 

Photo Ante Rebic

 

Autant le dire tout net : hormis Harry Kane, aucun attaquant de pointe, comprendre par là véritable numéro 9, ne s’est montré à son avantage durant ce Mondial. Et s’il faut aller chercher les meilleurs éléments offensifs sur les ailes, c’est aussi là que se trouvent les révélations, avec en tout premier lieu Ante Rebić. L’ailier s’est affirmé comme le danger numéro 1 de l’attaque croate, ce qui, au vu d’un répertoire composé des Mandzukić, Kramarić ou Perisić, n’est tout de même pas rien. L’ancien de la Fiorentina, passé à l’Eintracht Francfort l’été dernier pour seulement 2 M€, promet d’être vendu… pour un montant avoisinant les 40 M€. La cote pourrait encore grimper, s’il venait à s’offrir une nouvelle prouesse en finale face aux Bleus. Et attention, le bonhomme est un spécialiste de ce type de coups d’éclats : il y a deux mois, il claquait un doublé face au Bayern pour offrir la Coupe d’Allemagne à son club. Hasard ou pas, les Munichois sont intéressés, mais nul doute que les prétendants ne manqueront pas de se déclarer une fois la compétition terminée.

La cour a en tout cas déjà commencé pour Hirving Lozano. Le buteur de la première sensation du Mondial, à savoir la victoire mexicaine face au champion du monde en titre allemand (1-0), ne devrait pas faire de vieux os au PSV Eindhoven. Après une seule (superbe) saison européenne du côté des Pays-Bas, achevée avec 17 buts en 29 apparitions d’Eredivisie, l’ailier est associé à des clubs tels que le Barça, la Juve, Liverpool ou Manchester United. Autant dire la crème de la crème. Là encore, la mise à prix s’élève à 40 M€. La Coupe du monde touche à son terme, le mercato ne fait que commencer.

Lire l'article en entier
More

Que lire ensuite

Un Aperçu Complet De La Nouvelle Converse x Off-White™ De Virgil Abloh
Footwear

Un Aperçu Complet De La Nouvelle Converse x Off-White™ De Virgil Abloh

Une paire mélangeant noir et blanc.

032c & Google Pixel 2 Dévoilent Une Capsule Pixel 2
Lifestyle

032c & Google Pixel 2 Dévoilent Une Capsule Pixel 2

“Reality Makes Us Dream, And Dreams Make Us Real.”

Childish Gambino Illumine Notre Été Avec Un Nouvel EP
Musique

Childish Gambino Illumine Notre Été Avec Un Nouvel EP

“Summer Pack”


Le Numéro 7 De La Juventus A Été Libéré Pour Cristiano Ronaldo
Sports

Le Numéro 7 De La Juventus A Été Libéré Pour Cristiano Ronaldo

Grâce au beau geste du détenteur Juan Cuadrado.

Voici La Date De Sortie De La YEEZY BOOST 350 V2 "Sesame"
Footwear

Voici La Date De Sortie De La YEEZY BOOST 350 V2 "Sesame"

Restez connectés.

Tyga Présente Le Maillot "Black Mamba" Des Lakers Floqué LeBron James
Sports

Tyga Présente Le Maillot "Black Mamba" Des Lakers Floqué LeBron James

Une tunique noire aux motifs reptiliens.

More ▾