Lord Esperanza Met Son Rap Au Service Des Artistes Réfugiés - Interview

“C’est vraiment une thématique importante, et elle est palpable.”

By

Il y a quelques jours, Lord Esperanza dévoilait “Noir Remix”, une réinterprétation d’un de ses titres phares en compagnie de huit artistes de la nouvelle génération. Nous nous sommes entretenus avec le rappeur sur “Noir Remix” et son engagement auprès de l’association l’Atelier des Artistes en Exil.

“Tout l’argent généré par ce morceau sera directement reversé à l’Atelier des Artistes en Exil. Merci à eux pour leur confiance, et à tous les artistes qui ont répondu présents à mon invitation. Seul, on va plus vite; ensemble, on va plus loin.” Voilà le message par lequel débute le clip de “Noir Remix”. Lord Esperanza apporte ainsi son soutien à l’Atelier des Artistes en Exil, qui vient en aide aux artistes ayant dû quitter leur pays et qui leur offre l’opportunité de continuer à créer. Au cours de notre entretien avec Lord Esperanza nous sommes revenus sur son engagement auprès de l’association, mais également sur la cohésion générationnelle qu’il a voulu créer avec ce clip.

HYPEBEAST FRANCE : Pourrais tu nous parler de L’atelier des Artistes en Exil ?

Lord Esperanza : C’est une association qui existe depuis un an pour les artistes en exil et qui réunit 32 nationalités. Des artistes qui ont fuit leurs pays pour des raisons soit politiques soit économiques. Il y a beaucoup d’artistes de profession, mais aussi certains qui le sont devenus au cours de leur exil. Ils viennent principalement d’Afrique et du Moyen-Orient. L’association leur propose un espace de travail de plus de 1000m2 dans le XVIII au Métro Marcadet, pour professionnaliser leur pratique artistique. On y retrouve plusieurs pièces consacrées aux différents arts, entre autre pour la musique, la sculpture, la peinture, etc..

Comment en es-tu venu à travailler avec eux ?

J’ai été mis en relation par ma sœur, tout simplement. Elle a une amie bénévole là-bas. J’avais ce morceau autour de la cohésion générationnelle, et je voulais donner un sens à cette alliance en reversant les bénéfices à une asso. Et au final l’Atelier des Artistes en Exil s’y prêtait bien, puisque la thématique me touche profondément. L’immigration c’est une grande problématique, et ça touchait aussi à l’artistique et au statut d’artiste, ce qui faisait encore plus de sens.

Quel type d’artiste l’association soutient-elle? Y en a t-il qui t’ont particulièrement touchés?

C’est toute discipline confondue en fait. Ça va de la sculpture à la peinture, en passant par la danse. Il y a du théâtre aussi, et même des salles de montage donc du cinéma, de la musique évidemment. C’est vraiment très éclectique. Et oui il y a des artistes qui m’ont touchés, notamment un sénégalais qui est LGBT et qui a été persécuté pour son orientation sexuelle. Quand je suis rentré dans la pièce il était en train de coudre des tenues traditionnelles, c’est un styliste, un modéliste. Et lui était vraiment touchant. Il avait un sourire vraiment profond et on pouvait sentir tout l’espoir que lui apportait l’association, ça m’a fait vraiment chaud au coeur. Il y en a d’autres évidemment, dont une femme afghane qui a porté une armure dans tout Kaboul pour critiquer la non-émancipation de la femme, le fait que là-bas les filles soient vues comme des femmes dès 12 ans, que 85 % d’entre elles se soient déjà fait violer. C’était un truc très fort. Elle a dû quitter son pays très vite, et j’ai eu la chance de parler avec elle et d’en apprendre plus sur son histoire.

Lord Esperanza Internet Interview L'Atelier des Artistes en Exil

Pourquoi tu as choisi de soutenir cette association, qui promeut la culture et l’art des artistes en exil?

Les réfugiés, c’est quand même la plus grande problématique du XXIème siècle. Il y a trois grandes causes de migration: politique, économique et climatologique. C’est vraiment une thématique importante, et elle est palpable. À Paris, sous les ponts, tu vois des migrants partout, c’est une problématique qui est présente et que tu croises. Et je m’étais déjà demandé comment les artistes de ces populations continuent à trouver l’inspiration pour leur art et les barrières qu’ils peuvent rencontrer. Parce que quand t’es artiste dans la précarité ton premier besoin c’est de manger et de trouver un toit, pas de créer. Je voulais vraiment transmettre. Il y a une notoriété naissante qui se créée autour de mon projet, ce dont je suis ravi, et j’ai envie de la transformer. Je veux pas la garder pour faire le culte de l’ego, je veux transmettre. Le but c’est vraiment de réunir les gens autour de cette cause unique qu’est l’amour, le partage, l’espoir et la création. Et c’est vraiment très inspirant. J’ai pu être confronté à des vécus incroyables.

“Il y a une notoriété naissante qui se créée autour de mon projet, ce dont je suis ravi, et j’ai envie de la transformer.Je ne veux pas la garder pour faire le culte de l’ego, je veux transmettre.”

À l’heure où les vagues d’immigration sont au cœur de l’actualité, les médias déshumanisent souvent les migrants. Selon toi l’association et leur art  leur permet de leur redonner une voix, une personnalité ?

Evidemment. Déjà ça leur permet de continuer à créer, l’Atelier des Artistes en Exil est là pour ça. Ça permet de donner aux gens les moyens de créer. Et aussi de se produire sur la scène culturelle française. On m’a même parlé de certains artistes qui ont commencé à l’Atelier et qui ont intégré les Beaux-Arts depuis. C’est quand même un vecteur d’ascension sociale incroyable.

Pourquoi tu as choisi d’inviter autant d’artistes de la nouvelle vague sur Noir Remix ? Ça te tenait à cœur ?

C’est important pour moi d’être en quelque sorte à l’origine d’une cohésion générationnelle. C’est un truc qui se faisait beaucoup avant. On se rappelle de TIME BOMB ou de La Marche il y a 4-5 ans. Il y a beaucoup de morceaux anti-racisme, pas mal de trucs. Et dans ma génération ça ne s’est pas vraiment encore fait donc j’en avais envie. Et on s’est aussi réunis pour l’Atelier, c’était important. C’est un partage de valeurs. Et dans une société artistique où tout se consomme rapidement, c’était important de défendre ses valeurs de cohésion, de partage, d’amour. Quitte à paraître un peu utopique, mais au final c’est ça qui ma donné cette envie. Et puis artistiquement c’était un gros challenge, parce que réunir tous les emplois du temps, faire en sorte que chacun se retrouve dans le morceau, c’était vraiment compliqué. Mais je suis très content de l’avoir fait.

Noir Remix est un moyen de fédérer ton public à cette cause ?

Absolument. Du moins, je l’espère. Si j’arrive à planter ne serait-ce qu’une graine dans l’esprit de mon audience, ce sera déjà bien. J’ai conscience que c’est une sensibilisation qui reste minime. Comme je te dis je plante une graine, donc ça aménera peut-être d’autres sensibilisations. Après je ne suis pas sûr que tout mon public ait bien compris cet engagement, j’ai juste mis un message au début du clip, je voulais pas trop instrumentaliser le morceau non plus. Mais j’espère que ça fera partie d’un impact sur le changement des mentalités. Et je vois qu’il y a de plus en plus d’artistes qui prennent parti, et pour moi un artiste c’est quelqu’un qui s’engage, qui essaye d’utiliser la création pour dénoncer, pour souligner, pour entreprendre. J’ai conscience que ça sera un travail au long terme.

Comptes-tu collaborer de nouveau avec cette association ? Es-tu engagé auprès d’autres mouvements ?

Je suis déjà heureux de pouvoir leur reverser les bénéfices du morceau. Et en Juillet, le 23,24,25 je vais donner de mon temps, et je pense que c’est le plus important. On animera des ateliers d’écriture entre autres. Il y a un autre truc qui me tient à cœur c’est de collaborer avec des artistes d’autres nationalités. Là je suis en contact avec des rappeurs palestiniens notamment. Il y a quelques mois je suis allé en Israël et en Palestine, j’ai un peu vu l’envers du décor. Je suis allé à Hébron qui est une ville encore colonisée et ça m’a vraiment sensibilisé là-dessus. Donc j’aimerais bien prendre parti en m’associant à des rappeurs d’autres nationalités, surtout provenant de ces pays en conflit.

Et il y a une autre asso qui me parle qui s’appelle Eloquentia et que j’ai découvert récemment. Elle vient du 93 et en gros elle a pour but de mettre en avant des jeunes issus de quartiers difficiles. C’est quelque chose qui me tient vraiment à coeur, et je donne pas mal de cours d’écriture aux jeunes issus de ces quartiers en difficulté. Notamment à Sannois dans le 95 avec des jeunes qui sont dans des lycées spécialisés, et qui ont des vécus assez dur. Je l’ai aussi fait à Nimes notamment, et les jeunes sont venus à mon concert après, c’était vraiment touchant. Les cours d’écriture et ce que je peux apporter à mon échelle, c’est un truc qui me tient vraiment à coeur. J’ai vraiment envie d’être dans la transmission.

“Dans une société artistique où tout se consomme rapidement, c’était important de défendre ses valeurs de cohésion, de partage, d’amour.”

 

Merci à Lord Esperanza d’avoir pris le temps de nous parler de L’Atelier des Artistes en Exil, que vous pouvez suivre sur leur Instagram et leur site Internet. Lord Esperanza dévoilait récemment son EP “Internet” que vous pouvez écouter ci-dessous.

Atelier des Artistes en Exil

102 rue des Poissonniers

75018 Paris

Lire l'article en entier

Que lire ensuite

Kylie Jenner Et Travis Scott Posent Pour La Première Fois En Couple Pour GQ Magazine
Entertainment

Kylie Jenner Et Travis Scott Posent Pour La Première Fois En Couple Pour GQ Magazine

Et racontent leur vie de couple.

Apple Tease Les 70 Nouveaux Emojis Qui Arriveront Cet Automne
Tech

Apple Tease Les 70 Nouveaux Emojis Qui Arriveront Cet Automne

Et notamment des emojis roux.

Nike Introduit Des Lacets Fantômes Sur Ses Crampons Avec La PhantomVSN
Footwear

Nike Introduit Des Lacets Fantômes Sur Ses Crampons Avec La PhantomVSN

A la demande des joueurs.


adidas N'Utilisera Plus Que Du Plastique Recyclé D'Ici À 2024
Footwear

adidas N'Utilisera Plus Que Du Plastique Recyclé D'Ici À 2024

Un beau geste pour la planète.

La Popularité Des Joueurs De L'Équipe De France A Explosé Sur Instagram Pendant La Coupe Du Monde

La Popularité Des Joueurs De L'Équipe De France A Explosé Sur Instagram Pendant La Coupe Du Monde

Des millions de followers en plus pour les Bleus.

Raf Simons Et Calvin Klein Rendent Le Luxe Abordable Avec Une Collection Intelligemment Accessible
Mode

Raf Simons Et Calvin Klein Rendent Le Luxe Abordable Avec Une Collection Intelligemment Accessible

Une initiative remarquée.

More ▾
 

Aidez-nous à mieux vous servir

Nous apprécions votre soutien en autorisant des publicités HYPEBEAST, où nous pouvons partager des contenus liés aux dernières tendances, et culturellement pertinents. En ajoutant HYPEBEAST à la liste blanche de votre bloqueur d’annonces, les annonces diffusées sur nos sites seront diffusées pendant la navigation.