Une Virée Dans Paris Avec Mac Tyer, À La Découverte De Sa Nouvelle Marque Haut De Gamme Ntuch

Avec elle, le Général veut “conquérir le monde”. Immersion dans l’un des shootings de sa première collection.

Le soleil tape fort. Le smartphone affiche 27°, mais dans un habitacle noir, en plein cagnard, le ressenti n’est pas le même. “Je cuis là !“, lance Socrate, alias Mac Tyer, alors qu’il enfile une nouvelle tenue. Cette drôle de cabine d’essayage, façon tente Quechua, sert aux shootings sauvages du Général à travers Paris. Aujourd’hui, c’est lui le modèle, aux alentours de la Place Vendôme. “Passe-moi plutôt la paire de Gucci“, lance-t-il à son équipe, qui va trouver la paire de Rython dans la Merco, dans un sac d’où ressort également une Triple S. Un Général décide et les hommes suivent, mais celui-là force d’autant plus le respect qu’il a le bon goût de son côté. Qui s’intéresse un minimum au rap game sait que Mac Tyer aime la mode. Et surtout, la connaît. “À partir du moment où tu sais que j’aime la sape, si je la porte, c’est que c’est de la qualité“, rigole-t-il. Alors il n’est guère étonnant qu’après Untouchable, il ait lancé une nouvelle marque pour placer la barre plus haut. Ntuch, donc. Qui se revendique haut de gamme.

 

Ntuch, un streetwear luxueux et made in France

 

À toucher le denim brut d’une veste, le déperlant d’un survêt ou une surprenante toile de parachute, il n’y a pas de doute sur l’appellation. Avec Ntuch, on est clairement sur du qualitatif. Mac émerge de la cabine portative avec un total look molletoné à prédominance grise, relevé par des bandes oranges… toutes cousues à même le sweat. “Des heures de travail sur les pièces“, assure-t-il. Et ce, sur des matières nobles exclusivement françaises, exclusivement assemblées dans un atelier parisien. Pour le Général, le made in France était une évidence. À la fois un gage de qualité, et une logique, dans son ambition de conquérir la mode. Le monde ?

 

Photo Mac Tyer Ntuch

 

Toutes les marques plébiscitent leurs produits via la ville de Paris. Nous on a la chance d’être des Parisiens, d’être cultivés, d’avoir le goût de la mode, de tout ce qui est culturel, on sait qu’on peut réaliser de grandes choses. Donc moi mon challenge c’est de rendre cette marque PA-RI-SIENNE connue dans le monde entier. Utiliser toute la richesse qu’on a ici, et l’exporter, avec cette légitimité parisienne, cette légitimité de mec qui vient de la banlieue, qui a vécu cette mode là, cette mode années 90 qui est devenue hype. Pour moi c’est un bon moment pour essayer de conquérir le monde“, détaille-t-il. Petite interruption. Reconnu, “So” prend une photo avec un fan. Une pimpante quinqua s’arrête, complimente. Elle est mannequin, il a tout de suite dans l’idée de la faire poser. Dommage, ses quelques pièces de la ligne féminine Ntuch ne sont pas dans le coffre de la voiture garée en double file le long de la Rue de Rivoli.

 

“Cette mode des années 90, c’est mon passif, c’est ma vie”

 

Les flashs crépitent, Mac explique. “Cette mode nineties, c’est mon passif, c’est ma vie. On est Français, on a vécu ces années-là, on aime la mode. Donc ça veut dire que c’est un truc made in France, made in Paris, né en France, on s’est pas documenté pour faire ça. On l’a vécu“. La légitimité de s’insérer sur le créneau en vogue ne saurait être remise en question chez le natif d’Aubervilliers, biberonné au streetwear 90’s. D’autant que les idées sont là, en témoignent un t-shirt et une chemise, dont des manches ont été cousues sur le bas de la pièce, de manière à les enrouler autour de la taille. Manière veste ou sweat, comme on faisait dans les années 90. C’était l’une des premières pièces que Ntuch avait dévoilé début 2018, Alexander Wang vient de reprendre l’idée. “Ça veut dire qu’on a la bonne inspi“, analyse-t-il, beau joueur. Il sait bien qu’il a d’autres atouts dans sa manche, à l’instar de l’une de ses pièces favorites, un jean pas vraiment baggy, pas vraiment carotte. “T’es trop à l’aise parce qu’il est oversize, mais il est fitté niveau taille et cheville. C’est une nouvelle coupe de jean qu’on a créée“.

 

Photo Mac Tyer Ntuch

 

Socrate finit son shooting aux Tuileries. Revient, se change une dernière fois dans la voiture. Il enfile un survêt et un jersey pour terminer l’interview à l’aise. Un bouton pression d’une chemise ferme mal, la vitre teintée de la Merco essuie le regard d’un Général insatisfait. Le sens du détail, toujours. “Quand les gens vont venir voir mes vêtements, qu’ils verront les détails, ils vont se dire ‘ok, il s’est pas foutu de notre gueule’. Je veux que le travail qu’on a fait sur le textile saute aux yeux. Même aux yeux de celui qui ne me connaît pas, je veux que la personne se rende compte que le produit est super bien travaillé. Ça n’a rien à voir avec ma notoriété“, assure-t-il. Mac Tyer a investi ses deniers, chapeauté toutes les étapes du projet, dans tous les domaines. S’il se réjouit d’être bien entouré, notamment avec une directrice d’atelier passée par Chanel et une équipe de designers dont il a “beaucoup appris“, son investissement fut total. Et nécessaire.

 

Mac Tyer, un précurseur chez les rappeurs de la mode

 

C’est très dur de se positionner haut de gamme. Si ce n’est pas moi qui me prends la tête à réaliser ce genre de projets, y’a trop d’embuches pour créer du made in France. Parce que le marché d’ici n’est pas fait pour le luxe. Un petit atelier peut travailler pour Margiela sur deux-trois pièces, mais en général, c’est pour du Carrefour, de la grande distribution“. À l’heure où les artistes, et notamment les rappeurs, s’essayent tous à la mode et créent leurs propres marques, Mac Tyer a su se différencier par son projet, et mettre le paquet pour parvenir à se positionner en précurseur sur le créneau du luxe. “C’est très inspirant et passionnant pour moi, parce que j’aime la mode. J’ai pour challenge d’éduquer les mecs de la street, de les faire rentrer dans mon délire luxe. Mélanger ces deux univers que j’ai toujours connu, qui m’ont toujours plu“, poursuit-il, animé de cette ardeur qui dénote la passion.

 

Photo Mac Tyer Ntuch

 

Et puis, comme toujours, Mac n’oublie pas d’où il vient. S’il s’adresse au fan du vêtement, il se veut aussi inspirant. “Quand j’ai fait cette marque Ntuch, c’était pour être inspirant pour tous les gens qui ont grandi comme moi dans les quartiers difficiles. J’ai fait Untouchable, une marque streetwear qui marche bien et symbolise quelque chose de fort. Mais en allant dans le luxe, en faisant cette démarche, je m’adresse aux frères, à tous les gens qui me suivent. Ils se disent : ‘regarde, il a commencé d’en bas comme tout le monde, il a fait sa marque de streetwear, et là il passe un autre cap’, et ça c’est inspirant. C’est pour ça que j’ai fait cette marque là, montrer que c’était un moyen, et pas une fin. Montrer qu’on peut monter à des levels très haut alors qu’on vient de très bas.” En termes de level donc, il ne s’est pas fixé de limite. Et le répète encore. “Ntuch, c’est pour conquérir le monde. Vraiment. C’est pour conquérir le monde.” Qui de mieux qu’un Général, pour mener à bien un tel projet ?

 


Les produits Ntuch seront dévoilés et disponibles à l’achat lors d’un pop-up store à l’occasion de la Fashion Week parisienne, du 21 au 24 juin. Ils seront ensuite mis en ligne, alors restez connectés sur notre site ainsi que le compte Instagram de la marque pour savoir où et quand.

Pop-up Store Ntuch Fashion Week 2018
21 – 24 juin
10, Rue Beranger 75003 Paris
10h-22h

Bonus track :

Photo Mac Tyer Ntuch

Lire l'article en entier
Image Credit
ARASH KHAKSARI/KOLLABS STUDIO, BISHOP NAST
More

Que lire ensuite

RIhanna Et Kim Kardashian Parmi Les Femmes Les Plus Influentes Du Maxim Hot 100
Entertainment

RIhanna Et Kim Kardashian Parmi Les Femmes Les Plus Influentes Du Maxim Hot 100

Avec les soeurs Jenner et Hadid entre autres.

La Sobre Célébration Des Bleus Après Le But D'Antoine Griezmann
Sports

La Sobre Célébration Des Bleus Après Le But D'Antoine Griezmann

Pas de célébration Fortnite.

Voici L'Histoire Qui Se Cache Derrière La Cover De L'Album "Nasir" De Nas
Musique

Voici L'Histoire Qui Se Cache Derrière La Cover De L'Album "Nasir" De Nas

Une photographie qui remonte à 30 ans.


La MJC et Mizuno S'Associent Pour Le Troisième Anniversaire De Club 75 Autour De La Wave Rider 1
Footwear

La MJC et Mizuno S'Associent Pour Le Troisième Anniversaire De Club 75 Autour De La Wave Rider 1

S’inspirant du drapeau “African American” de David Hammons.

Les Meilleures Réactions Twitter Du Match France- Australie
Sports

Les Meilleures Réactions Twitter Du Match France- Australie

Le 1er match des Bleus vu depuis Twitter.


More ▾