Entre Sneakers Et Crampons, Une-Deux Avec Kylian Mbappé

“J’ai toujours été un amateur de chaussures.”

À l’orée d’une carrière promise aux plus grands, le joueur le plus prometteur de sa génération a rendu visite à son équipementier pour la sortie de la Nike Mercurial Superfly 360. Si son talent le précède, il faut tout de même passer devant son entourage garni et structuré pour croiser le regard enfantin de Kylian Mbappé. Cette nouvelle paire est l’excuse parfaite pour aborder le thème de la sneakers avec le prodige de 19 ans, qui prend le temps de répéter ses gammes de bon communiquant au début de notre échange. Puis au fil des minutes, l’attaquant du PSG troque ses premières touches de balle timides pour des réponses plus spontanées pleines de contrepieds qu’il affectionne tant, avant de conclure sa visite comme il l’a commencée. Chaperonné par son père Wilfried, il enchaîne les poignées de mains qu’il accompagne toujours du même regard. Le regard humble et innocent d’un jeune passionné de sneakers, dont on ne soupçonnerait presque pas qu’il s’apprête à marquer l’histoire du ballon rond.

Quelle est la première paire de sneakers que tu as porté ? Quelle valeur avait-elle pour toi ?

C’était des Air Max mais je ne me souviens plus du modèle exact. À l’époque, on ne roulait pas sur l’or donc elles avaient beaucoup de valeur à mes yeux. Je les nettoyais tout le temps mais dès qu’il y avait un foot qui s’organisait, je ne pouvais pas résister. Je les salissais et je me faisais taper sur les doigts car elles avaient couté assez cher.

Portrait De Kylian Mbappé

En grandissant, étais-tu un grand consommateur de baskets ?

Bien sur. J’aime bien entretenir ma petite collection. Ça fait toujours du bien de ressortir un ancien modèle de temps en temps.

Qu’est-ce que ça signifie pour toi ?

C’est un réel plaisir pour moi. Quand j’ai une nouvelle paire je suis comme un enfant qui vient d’avoir un jouet. J’ai toujours été un amateur de chaussures donc c’est un plaisir d’acheter des paires, de les associer avec les vêtements que je porte, de frimer un peu.

Quelle est la chose la plus folle que tu aies faites pour une paire ?

Je crois que c’est… pleurer ! Quand ma mère refusait de m’acheter une paire, je pleurais pour tenter de la convaincre. Parfois ça fonctionnait et parfois non, donc je passais rapidement à autre chose.

D’ailleurs, ta mère t’a un jour envoyé à l’école en pattes d’eph, te souviens-tu de ce que tu avais aux pieds ?

Cette histoire a fait pas mal de bruit ! Ça a duré une semaine mais qu’est-ce qu’elle était longue cette semaine. Je crois que j’avais des chaussures à scratch, un peu marron, couleur “ours”. C’était difficile à porter mais comme c’était en hiver, je cachais mes pieds sous la neige (rires). J’avais 11 ou 12 ans et à cet âge l’apparence c’est très important donc je préférais avoir froid aux pieds et souffrir un peu plutôt que d’avoir l’air ridicule.

“Quand Nike m’a offert mes premières paires de crampons, tous les yeux du vestiaire étaient rivés sur moi. Parfois, même la causerie d’avant-match était basée sur les nouvelles chaussures.”

Quand tu as commencé dans le football, quels étaient tes premiers crampons ?

J’ai commencé avec les Nike Vapor. Ces chaussures nous faisaient rêver tout comme les joueurs qui les portaient. J’essaye de devenir le digne représentant de mes idoles de l’époque.

Est-ce que tu te rappelles d’un engouement particulier autour d’un modèle dans les vestiaires ?

Quand Nike m’a offert mes premières paires de crampons, tous les yeux du vestiaire étaient rivés sur moi. Certains coéquipiers me demandaient “laisse-moi l’essayer pour la première mi-temps s’il te plaît !” mais j’étais trop fier de les porter. Parfois, même la causerie d’avant-match était basée sur les nouvelles chaussures. C’est normal car les stars de l’époque les portaient et c’est pour ça que je les voulais aussi, surement plus que les autres.

Étant donné que tu avais la paire la plus convoitée, toute l’attention se portait sur toi ?

Oui bien sur, mais on regarde surtout ce que tu fais sur le terrain, même si au départ on regarde ta paire de chaussures.

Portrait De Kylian Mbappé

Quels étaient les joueurs qui portaient la Vapor et qui t’ont inspiré ?

Je me suis souviens de Ronaldo à la Coupe du Monde 2006 qui les avait en jaune et vert. Je m’en souviens bien car j’avais eu les mêmes. Ronaldo c’est une inspiration pour moi et je pense que pour tout attaquant, c’est une évidence. N’importe quel jeune peut rêver de son parcours tout en écrivant sa propre histoire.

Quels sont les crampons que tu voulais et que tu n’as jamais eu ?

Je crois que c’était une paire signature que Cristiano Ronaldo portait mais qui lui était réservée. Ça m’a un peu attristé mais je suis vite passé à autre chose.

Imagines-tu ta gamme signature ? À quoi ressemblerait-elle ?

Je l’ai déjà imaginée mais toujours de la même manière. Depuis tout petit, je rêve d’avoir une paire de crampons rose. J’aime les couleurs flashy qu’on peut repérer de loin, je trouve que ça donne une certaine élégance. Ça ressort bien sur les gestes techniques, quand on va d’un côté puis de l’autre…

Est-ce important d’être élégant sur le terrain ?

Je pense que ça fait partie de chaque personnage. Évidemment, comme on le dit souvent, c’est la vérité du terrain qui prime avant tout. Cependant, cela n’empêche pas d’être bon et beau, ce n’est pas incompatible, donc oui, je trouve ça important.

“Il y a des gestes ou des mouvements qu’on développe naturellement, à l’instinct. Ça reflète la créativité et l’imagination représentées par ces chaussures.”

On dit souvent que les vêtements peuvent donner une certaine confiance en soi, qu’en penses-tu ?

Je suis d’accord avec cette idée. Avec ces chaussures, je vais être en confiance sur mes premiers ballons, je suis sur que j’aurais de bonnes sensations.

Quelle est ton regard sur le design et le thème de cette collection ? Quelle inspiration en retires-tu ?

Tout d’abord, lorsqu’on voit les couleurs et la structure de la chaussure on comprend tout de suite qu’elle est faite pour les profils véloces et rapides. Pour les joueurs explosifs dont je pense faire partie, c’est une source d’inspiration instantanée. Même sur le terrain, il y a des gestes ou des mouvements qu’on développe naturellement, à l’instinct. Ça reflète la créativité et l’imagination représentées par ces chaussures.

On peut dire que tu lui ressembles un peu à cette paire ?

Un petit peu, on peut dire ça (rires) !

Lire l'article en entier
More

Que lire ensuite

Portuguese Flannel Dévoile Son Lookbook Pour L'Été 2018
Mode

Portuguese Flannel Dévoile Son Lookbook Pour L'Été 2018

Entre fluidité et légèreté.

Nike Dévoile Les Photos Officielles De La Mercurial 12 Elite x Virgil Abloh
Footwear

Nike Dévoile Les Photos Officielles De La Mercurial 12 Elite x Virgil Abloh

Pour être stylé sur les terrains.

Damso Dévoile La Date De Sortie De "Lithopédion"
Musique

Damso Dévoile La Date De Sortie De "Lithopédion"

L’attente va être longue.


Marcelo Bielsa Devra Verser 300 000€ Au LOSC
Sports

Marcelo Bielsa Devra Verser 300 000€ Au LOSC

Le coach argentin a fait appel.

adidas Annonce Le Retour De La YEEZY BOOST 700
Footwear

adidas Annonce Le Retour De La YEEZY BOOST 700

Disponible le 10 mars.

Eugène Riconneaus, L’Artisan Transgressif
Footwear 

Eugène Riconneaus, L’Artisan Transgressif

“Il y avait vraiment une connexion avec la transgression que j’ai dans mon travail et qu’il y a aussi chez Dr Martens au final.”

More ▾