Photos De Tim Weah
Timothy Weah, De New York Au PSG, De L’Ombre À La Ville Lumière – Interview


La silhouette est familière et les traits du visage le sont aussi. Surtout depuis que Tim Weah a coupé ses dreadlocks naissantes au profit d’un dégradé court aux contours géométriques. C’est d’ailleurs pour une histoire de contours que la rencontre avec le fils du Ballon d’Or 1995 et actuel président du Libéria Georges Weah a failli ne jamais avoir lieu, avant qu’on ne trouve un remplaçant au barber s’étant éclipsé à la dernière minute. En le voyant arriver au 09:29 Artspace Studio, on comprend rapidement que pour l’attaquant de 18 ans, le style compte. De Virgil Abloh, en passant par Balenciaga ou Jerry Lorenzo, dans l’esprit du jeune international américain, la mode va bien au-delà de son sweat Off-White ou de ses Speed Trainer. Inconnu du grand public il y a quelques mois, la vie de Tim Weah semble aller aussi vite que ses accélérations sur le rectangle vert. Malgré un nom de famille lourd à porter, au fil de la conversation, on se rend tout de même compte assez vite que le garçon n’est pas si différent d’un new-yorkais ou d’un parisien de 18 ans. Entre mode, foot et musique, l’attaquant du PSG s’imprègne de Paris autant qu’il le peut. Comme lorsqu’il croise la route du rappeur du Blanc-Mesnil Sofiane au studio où 93 Empire a été enregistré. Si Fianso a fait briller les talents du 93 à travers sa mixtape déjà disque d’or, Tim passe de l’ombre à la lumière dans notre série à la sélection finement élaborée entre des pièces signées Hermès, Louis Vuitton ou Dior.

  Photos De Tim Weah

Photo de couverture : Tim Weah porte une veste Yohji Yamamoto, un gilet Off-White™, un pantalon Valentino, des boots Hermès et des chaînes en diamants J. Vaudran.
Photo 2 : Tim Weah porte un col roulé, un polo, un pantalon et une ceinture Dior Homme, une sacoche Hermès, une chaîne en diamants J. Vaudran et des chaussures Pierre Hardy.
 

Tu t’es récemment coupé les cheveux, pourquoi ?

Bonne question… Je crois que j’en avais vraiment besoin. Il s’est mis à faire chaud, donc je me suis dit “je vais les couper et les laisser repousser”. Là je suis un peu dans la phase de transition, je fais les contours, le dégradé mais je laisse repousser sur le dessus.

Quelle importance accordes-tu à ton apparence sur et en dehors du terrain ?  

C’est très important. Si tu es dans le groupe ou sur le terrain, il faut que tu sois stylé. Et puis ma coupe de cheveux c’est un peu ma marque de fabrique, c’est comme ça qu’on me reconnait et c’est aussi pour ça que je vais les laisser repousser.

Les gens te disent-ils souvent que tu ressembles à ton père avec cette coupe ?

Oui, on me dit souvent que je ressemble à mon père avec les cheveux courts et à ma mère quand j’ai les cheveux longs (rires). Je pense vraiment à les faire repousser, c’est comme ça que les gens me connaissent.

Photos De Tim Weah


Tim Weah porte une veste longue Hermès, un pantalon Bally et des chaussures Richelieu Dries Van Noten.

Tu n’en as pas marre qu’on te compare toujours à ton père, George Weah ?

Ça fait un moment que j’y suis habitué, ça rentre par une oreille et ça sort par l’autre. C’est normal pour moi. Quand on me pose ces questions, je parle de ma motivation, du chemin que j’ai à faire… et le tour est joué.

Nous avons récemment publié un édito sur les 10 joueurs les plus hype de Ligue 1 dans lequel tu figurais. Quels joueurs mettrais-tu dans ce papier ?

Neymar a évidemment sa place dans ce classement. Je connais un joueur qui cache bien son jeu c’est Thilo Kehrer, il est vraiment stylé. Kimpembe et Rabiot ont aussi du goût pour s’habiller. Adrien est plus dans l’élégance que le streetwear mais il est doué pour ça. C’est à peu près tout (rires). En Ligue 1, il y a aussi Memphis qui est assurément un des plus chauds niveau style.

Kimpembe nous a raconté que plus jeune, il peignait ses crampons quand il ne pouvait pas en avoir des neufs et Mbappé a déjà pleuré pour avoir des nouvelles sneakers. Qu’as-tu fait de fou pour une paire ?

Évidemment, les histoires ne seront pas les mêmes car mes parents étaient assez chanceux pour avoir une situation financière confortable et m’acheter les dernières paires de Jordan ou les derniers crampons. Par contre, je devais toujours les mériter, en travaillant bien à l’école ou en étant bon sur le terrain. Mais quand j’arrivais à avoir une paire, je m’assurais de la garder propre comme si elle était neuve. Ma mère est Jamaïcaine et pour elle ce n’était pas concevable que je rentre à la maison avec des chaussures sales. Idem pour mon père, j’avais intérêt à garder mes affaires propres, je n’étais pas du genre à jouer au foot avec mes baskets neuves.

[/parallax] Photos De Tim Weah[/parallax]
Tim Weah porte une veste longue Hermès.

Tu as dit que tu étais dans une des meilleures équipes du monde pour apprendre et t’améliorer. Est-ce la même chose pour la mode, Paris est-elle la ville idéale ?

Bien sûr. Paris m’a déjà offert tellement d’opportunités au-delà du football. Ici je peux faire de la musique, m’intéresser à la mode et être un athlète en même temps. Vivre à Paris me permet de faire tout ce que j’aime et de rencontrer beaucoup de gens dans plein de domaines différents.

Tu as l’air très occupé…

J’essaye d’être proactif et de faire un maximum de choses. Je ne veux pas être en retard sur les autres dans les années qui arrivent, je veux être au sommet à tous les niveaux.

Dans quels coins de Paris vas-tu faire les magasins ? Quelles sont tes marques préférées ?

Je ne vais plus vraiment faire les boutiques, je commande sur internet. J’aime bien aller chez Balenciaga comme c’est ma marque de chaussures préférée.

Photos De Tim Weah


         Photo 1 : Tim Weah porte une veste monogram Louis Vuitton superposée à une autre veste Louis Vuitton, un pull col rond Acne Studios, un pantalon Lanvin et des chaussures Richelieu Pierre Hardy. Photo 2 : Tim Weah porte une veste en vinyle Louis Vuitton, un pantalon en vinyle Louis Vuitton, des bottes Louis Vuitton et une chaîne en diamants J. Vaudran.

Il y a un designer que tu apprécies particulièrement ?

Virgil est de loin mon designer préféré. C’est incroyable qu’il soit à la tête de l’Homme chez Louis Vuitton. J’aimerais souligner le rôle de Kanye West dans son ascension et celle de Jerry Lorenzo dans l’industrie. Maintenant Virgil dispose de la bonne plateforme pour exprimer son talent. Ses collabs avec Nike, sa collection pour Louis Vuitton, son travail avec Off-White™… j’adore ce qu’il fait et je porte même un hoodie Off-White™ sur moi. Je le soutiens à fond et j’adore ce qu’il apporte à la mode.

Est-ce que tu voudrais prendre part à la Fashion Week ?

Oui, je pense que je vais aller à quelques shows en janvier lors de la Fashion Week Homme.

“Je vais devoir tracer mon propre chemin mais de toute façon, chacun a sa chance à un moment ou à un autre.”

Gosha, Palace, Supreme, Off-White™, Balenciaga… La football culture influence de plus en plus la mode. Le foot est-il en train de devenir le sport le plus cool au monde ?

Je pense que le foot est en bonne voie pour rejoindre des sports comme le skate ou le basketball. Les joueurs de basket sont vraiment connus pour leur style. Le basketball est encore bien plus un sport “hypebeast” que le foot. Le foot emprunte de plus en plus ce chemin et mes crampons en sont la preuve, ils ont été designés par Kim Jones pour Nike. C’est un signe qui montre que le football accède petit à petit à ce statut. Ça prend du temps mais avec des joueurs talentueux comme Neymar qui se rendent à la Fashion Week et les collabs qui émergent comme celle de Virgil, dans quelques années le foot sera le sport numéro 1 en terme de mode.

La collection Jordan x PSG en est le parfait exemple, que penses-tu de cette collab ?

Je pense que c’est un vrai tremplin pour le PSG et le foot en général. Je viens de New York et je connais la culture américaine de Jordan donc c’est incroyable d’être dans la première équipe de l’histoire à porter le Jumpman sur son kit. Que ce soit les maillots, les T-shirts, les survêtements ou les crampons Jordan, tout est magnifique. Il y a pleins de gens qui ne suivaient pas le foot ou le PSG et qui s’y sont mis grâce à cette collaboration et à la force de frappe de Jordan. Ça nous fait grandir encore un peu plus. Beaucoup de “hypebeast” et de sneakerheads ont acheté la PSG x Air Jordan 5. Quand je me balade, je croise des gens avec des Jordan aux couleurs de mon club, c’est fou !

Photos De Tim Weah


         Tim Weah porte une veste en vinyle Louis Vuitton, un pantalon en vinyle Louis Vuitton, des bottes Louis Vuitton et une chaîne en diamants J. Vaudran.

Tu as dit que tu étais de New York. Tu as vraiment 3 nationalités ? Comment chaque origine se reflète dans ta vie ?

Ma mère est Jamaïcaine, mon père est Libérien, je suis né à New York mais j’ai aussi un passeport français. Ma culture vient principalement d’Afrique car même si tu es jamaïcain, c’est de là que viennent tes ancêtres. J’aime beaucoup les couleurs de mon continent, les tons vifs, ceux qu’ils utilisent pour leurs vêtements et maintenant il y a beaucoup de marques de mode qui s’en inspirent. J’essaye de prendre le meilleur de chacune de mes origines. Je peux être influencé par un style très parisien comme par des dashikis africains très colorés, ça aussi c’est magnifique. C’est bien de se servir un peu partout et de retenir le meilleur pour y appliquer sa touche.

Les Jamaïcains sont souvent très fiers de leur gastronomie, quel est ton plat préféré ?

Mon plat préféré est sans aucun doute le Chicken Rice & Peas. C’est du poulet en sauce avec du riz et des pois. Ma mère le cuisine comme personne.

“Je pense qu’ils se sont trompés pour ma vitesse. J’ai 82 dans FIFA mais je suis beaucoup plus rapide que ça. Certains défenseurs sont plus rapides que moi dans le jeu, ce n’est pas possible”

Du coup si tu es aussi Français, tu es un peu champion du monde ?

Un peu alors… pour cette année ça passe, tu m’as eu sur ce coup là (rires).

Pour parler football, est-ce plus difficile de se développer comme footballeur alors que tout le monde te regarde comme le fils d’un joueur légendaire ?

Ça peut impliquer plus de pression. Mais j’ai le sentiment que dans tout ce qu’on fait, il y a de la pression. J’ai 18 ans et on attend de moi que je devienne un grand joueur, un très grand joueur. Je compte parmi les meilleurs de ma génération, j’étais dans la liste du Golden Boy… j’aurais toujours un poids à porter quand je serais sur le terrain. Même si c’est plus dur pour moi, je fais ce que j’ai à faire. Tu ne peux pas attendre tes rêves, il faut aller les chercher. Que ce soit moi ou mes partenaires de mon âge, il va falloir se battre pour être sur le terrain et y rester. Dans tous les cas c’est difficile de gagner sa place au PSG donc j’ai intérêt à être prêt et motivé.

Photos De Tim Weah
         
Tim Weah porte une veste longue Dries Van Noten, un T-shirt/chemise, une chemise, un pantalon et une ceinture Dries Van Noten et des chaussures Bally.

De voir des jeunes formés au club comme Presnel Kimpembe ou Adrien Rabiot devenir titulaires, est-ce que ça te motive pour la suite ?

Ça donne de l’espoir mais ce ne sera peut-être pas le cas pour nous tous. Je vais devoir tracer mon propre chemin mais de toute façon, chacun a sa chance à un moment ou un autre. Presnel fait du bon boulot, ça fait un moment qu’il est ici, il a beaucoup appris. Aujourd’hui il est souvent titulaire et je suis fier de lui.

Concernant la musique, j’ai vu que tu passais beaucoup de temps en studio. Quand est-ce que ton premier son va sortir ?  

On va essayer de sortir un bon son très bientôt. Ça fait très longtemps qu’on travaille dessus. Depuis que je suis pro, j’ai beaucoup de temps libre et c’est du temps que je passe souvent en studio. On enregistre chez Tefa, le créateur de Sutherkane où Sofiane et d’autres artistes enregistrent donc on traine souvent là-bas. J’essaye de m’inspirer d’eux et d’apprendre un maximum. Je travaille dur et j’espère sortir un morceau de qualité très bientôt.

Quel genre de musique aimes-tu faire ?  

J’aime beaucoup le hip-hop et le R&B. Je fais plutôt du R&B à la Bryson Tiller.

Photos De Tim Weah


         Tim Weah porte une doudoune Stone Island, un gilet sans manches Junya Watanabe Man et une veste en jean jaune Bottega Veneta. 

Est-ce que tu écoutes des artistes français ?

C’est rare mais quand j’en écoute c’est du Ninho, Hamza qui vient de Belgique, Niska… Je choisis leurs sons que je préfère, j’écoute rarement les albums en entier. J’écoute surtout de la musique US, parce que je peux la comprendre plus facilement. J’écoute beaucoup d’artistes undergrounds comme Jermaine Elliott qui est un ami de New-York. Il est vraiment talentueux. J’écoute beaucoup FRVRFriday aussi, je crois qu’il vient de Toronto. Ensuite j’écoute aussi des artistes populaires comme Chris Brown, Drake, Travis Scott, XXXTentacion, Ski Mask The Slump God, Kehlani, Jorja Smith…

Les joueurs français du PSG te font-ils découvrir des sons français ?

Oui, quand ils arrivent à se connecter à l’enceinte du vestiaire. En général, j’essaye de me connecter avant eux parce que sinon c’est parti pour Booba, Kaaris (rires).

Dans le vestiaire il me semble que tu es installé à coté de Neymar. Quel rapports entretiens-tu avec lui ?  

Oui je suis juste à coté de lui et quand je rentre aux États-Unis, je le vois à chaque fois. Il passe beaucoup de temps à New-York donc ça nous arrive de trainer ensemble. Notre amitié se solidifie avec les années passées à Paris aussi. C’est un mec cool, un très bon mentor et j’ai beaucoup de respect pour lui. Je voudrais le remercier pour son rôle de grand frère avec les jeunes joueurs dans l’équipe et son attitude positive au quotidien. J’apprends aux côtés des meilleurs du monde, je ne peux pas rêver mieux.

Dans plusieurs interviews tu as avoué avoir joué à FIFA avec ces joueurs qui sont maintenant tes coéquipiers…  

C’est fou… L’année dernière je jouais avec ces joueurs à FIFA et maintenant je joue avec eux, c’est incroyable… Mais ce sont aussi mes adversaires quand je joue avec ma sélection. J’ai joué contre le Brésil de Thiago, Marquinhos et Neymar, contre la France de Mbappé, c’est fou…

Est-ce que tu prends ton propre joueur dans FIFA maintenant ?  

Oui et d’ailleurs, ils ont récemment updaté mon visage et c’est assez réaliste. Ils n’ont pas changé mes cheveux mais je vais les laisser repousser dans tous les cas donc ce n’est pas grave.

Tu as une note de 69, comment comptes-tu l’améliorer ?  

Je vais travailler pour avoir une meilleure note globale. Mais je pense qu’ils se sont trompés pour ma vitesse. J’ai 82 dans FIFA mais je suis beaucoup plus rapide que ça. Certains défenseurs sont plus rapides que moi dans le jeu, ce n’est pas possible (rires). Mais je ne m’en fais pas. De toute façon, ce sera à moi de mettre les choses au clair sur le terrain.

 
Editor
Jeremy Derrien
Producer
9:29 Artspace Studio / HYPEBEAST France
Stylist
Louis Battistelli
Photographer
Dai Xiaoyi
Contributor
Will JHNSN
Style Assistant
Carlos Freixeda & Jeremy Guéci Marin