Toutes Les Images Fortes Du Clip De Damso Et OrelSan Expliquées Par Ses Réalisateurs

On a tenté de comprendre ces “Rêves Bizarres”.

By

A peine après avoir appris que Damso et OrelSan allaient former un duo pour la réédition de “La Fête Est Finie“, les deux comparses nous gratifiaient du titre “Rêves Bizarres”. Une sortie surprise qui s’est accompagnée d’un clip psychédélique. Une vidéo truffée d’images que nous avons tenté de comprendre avec l’aide des deux réalisateurs.

Adrien Lagier et Ouss Ly ont reçu un sms il y a tout juste trois semaines d’Orelsan leur demandant de clipper ce featuring. “OrelSan s’est rendu compte qu’il n’avait pas imaginé de clip pour sa réédition. Il nous a contacté et on s’est tout de suite dit que c’était une très belle opportunité mais qu’il allait falloir carburer. Trois semaines pour monter un clip c’est vraiment un timing très short. Entre l’écriture du scénario, la réalisation, le montage et la logistique, ça a été une vraie mission commando”, nous confient les deux garçons à qui l’on doit également le clip de Niska, WLG. 

Et c’est en Ukraine à Kiev, “un pays où tu peux faire les choses pour moins cher, avec beaucoup de gens, des décors et figurants différents”, avouent Lagier et Ly, que le clip a été réalisé. Deux jours de tournages qui ont permis aux deux réal de s’éloigner un peu de Paris “que nous avions un peu trop saigné dans nos dernières réalisations pour Niska (WLG), S.Pri Noir, Lomepal et Romeo Elvis, Caballero JeanJass, Dosseh, Lefa, Dadju…”.  Rien que ça. Après 6 jours de montage, le clip de “Rêves Bizarres” devient ”une usine à meme, c’est un clip internet” expliquent Adrien et Ouss qui ont fait appel à une boite de prod ukrainienne sur place. “Ce clip c’est aussi un hommage à toute notre culture internet. Et ça a été hyper facile de s’amuser avec OrelSan qui a une vraie culture geek et manga“.

 

Image 1 – Braquage des Chasseurs Flowteurs

Explications d’Ouss Ly et Adrien Léger :

Avec OrelSan on peut vraiment se permettre de faire des choses décalées et casser les codes du rap. Au début par exemple des femmes lui twerkent sur la tête et on le voit qui subit. D’habitude dans les clips de rap c’est plutôt l’inverse, l’homme est souvent mis en scène comme celui qui apprécie la chair. Ici c’est l’homme qui s’en fout et qui ne veut pas de ce plaisir là. Pour ce qui est de la scène du braquage entre les hommes d’OrelSan et les chasseurs, elle n’a failli pas exister. OrelSan ne voulait pas porter d’arme. Il n’en avait jamais utilisé et ne voulait pas revendiquer le port d’une arme. On lui a fait comprendre le côté autodérision de cette scène qui vise à montrer le ridicule des guerres de gang.

Dans la scène on les voit face à face, personne ne sait quoi faire, on les fait même danser. On voulait appuyer le ridicule de cette violence souvent gratuite. Une fusillade pourrait avoir lieu, on devrait être dans un instant de suspens et nous on est venu y injecter un peu d’humour. C’est finalement presque un battle de danse. Au bout de quelques secondes plus personne ne sait pourquoi ils se braquent. C’est une caisse de résonance à cette violence qui parfois lorsqu’on creuse, ne trouve pas de raisons réelles et sérieuses. Combien de fois, les gens ne savent plus comment ça a commencé.

De par leurs habits également, avec un gang d’OrelSan habillé très à la mode, et un second gang plutôt vêtu comme des chasseurs, on a voulu imager le choc des générations. Deux générations qui se font face et qui se braquent, qui ne se comprennent pas toujours et s’invectivent. Mais chacun se retrouve finalement en chasseur chassé.

Image 2 – Plantage de couteaux dans le dos

Au moment de cette image Damso dit ceci : “Beaucoup d’Si si, ouais, ouais, la famille, on est là, on soutient”. Nique ta mère et crache sur tes morts, beaucoup d’lâches et de faux négros. Déçu par mes proches, déçu par mes parents, déçu par mes idoles. J’ai juste compris qu’la vie n’est qu’une façon de voir les choses”. On a juste voulu appuyer le sens de ses mots avec l’image des couteaux dans le dos. On a joué la métaphore à fond en ajoutant en plus sur le visage des gens qui l’entourent à ce moment là, un masque de Damso. On insiste avec ça sur le côté clan, les gens que tu penses tout près de toi et qui finalement se retrouvent être tes ennemis. Les hommes qui sont censés le backer, le protéger, et que l’on voit dans son dos dans le clip sont en fait en train de lui planter des couteaux dans le dos. Sans qu’on s’en aperçoive de prime abord.

Image 3 – Damso grimé en esclave blanc

Ici nous avons voulu montrer le non sens du racisme. Que c’est une question de perception. Damso est d’abord dans une voiture avec de riches dictateurs africains en train de faire la fête. On pense alors qu’il a pris la place de celui qui persécute et puis, une fois que la caméra avance on retrouve Damso à l’avant du cortège en train de tirer cette même voiture. A ce moment précis il rappe ceci : “C’est écrit noir sur blanc que, le blanc, c’est mieux qu’le noir car le noir, il est foncé. Le racisme depuis Jésus blanchit, pourtant cheveux laineux, pieds de bronze”. On a voulu que le spectateur réfléchisse encore plus à ces mots forts avec une scène qui questionne. On a inversé la couleur des esclaves. On ne sait alors plus dans quelle dictature on vit, une dictature fantaisiste dans laquelle ce sont les noirs qui ont pris le pouvoir et qui fouettent des hommes blancs transformés en esclaves. Avec cette scène on a voulu montrer que n’importe qui pouvait sentir le racisme et que surtout, qu’il soit envers les blancs ou les noirs, le racisme est dérangeant, qu’il met mal à l’aise. Voir des blancs se faire fouetter c’est tout aussi malaisant.

Image 4 – Braquage et pistolets qui fondent

Dans cette scène nous avons voulu capturer le charisme de Damso. A ce moment précis du clip il est pris en otage par des braqueurs dans un champs. On a masqué volontairement ces ennemis pour que les gens interprètent eux même qui sont les détracteurs de Damso. Nous n’avons pas voulu leur donner de visage. On se rend compte également que, alors que la scène devrait faire naître des peurs, Damso reste stoïque. Il est très serein, très calme alors que la situation est ultra dangereuse. Il reste impassible, ne bouge pas un bras et c’est alors que les pistolets fondent tellement il dégage de charisme. “Je n’ai pas besoin d’arme, je suis plus puissant que ça”, c’est ça qu’on a voulu lui faire dire dans cette scène.

Image 5 – Des références à Naruto, Dragon Ball, Death Note ou encore l’attaque des Titans

Dans “Rêves Bizarres” on ne sait pas si c’est un cauchemar ou un rêve. Si ce que Damso et OrelSan sont en train de vivre est bien ou mauvais, ils sont simplement en train d’expérimenter des choses supers étranges. Il y a beaucoup de références à des personnages de manga dans le clip tout simplement parce que c’est notre univers et parce qu’OrelSan est très friand des animés japonais.  Il y a une phrase qui revient tout le temps : “j’ai fais des rêves bizarres, j’ai changé de visage”. Et c’est souvent ce qui se passe dans les rêveries, on endosse la personnalité d’un autre, on devient un personnage sur lequel on a fantasmé ou alors à l’inverse on se grime en un démon qui se cache en nous. On a alors multiplié les références. Nous sommes également de cette nouvelle génération de clips où nous mettons beaucoup d’images d’un coup. L’idée n’était pas que le spectateur voit tout en une fois. Nous voulions en mettre plein la vue pour finalement inviter le spectateur à revoir le clip parce que l’œil ne peut pas capter toutes les références dès le premier visionnage du clip. Il faudrait presque le regarder au ralenti pour découvrir les petits détails cachés. Par exemple dans la scène où Orelsan est avec des enfants, si on prend le temps de re-regarder, on aperçoit la tête d’Orel sur celles des kids. Il y a pleins de messages cachés, pleins de rêves bizarres à l’intérieur de ce rêve bizarre.

On vous invite donc à re-visionner le clip de Rêves Bizarres qui se trouve ci-dessus en abusant de la barre d’espace de votre ordinateur. Bon songe !

 

Lire l'article en entier

Que lire ensuite

Des Lettres D'Amour Écrites Par Tupac Sont Mises En Vente 15 000 Dollars
Musique

Des Lettres D'Amour Écrites Par Tupac Sont Mises En Vente 15 000 Dollars

Des écrits qui remontent à la jeunesse du rappeur.

"Je Ne Vous Désobéirai Plus", Young Thug Relâché De Prison Après Un Plaidoyer Émouvant (Vidéo)
Musique

"Je Ne Vous Désobéirai Plus", Young Thug Relâché De Prison Après Un Plaidoyer Émouvant (Vidéo)

“Je veux rentrer chez moi…”

Manchester City Révèle La Raison Du Forfait De Benjamin Mendy En Équipe De France
Sports

Manchester City Révèle La Raison Du Forfait De Benjamin Mendy En Équipe De France

Et malgré le trait d’humour du latéral, c’est une mauvaise nouvelle.


BAPE Dévoile Une Nouvelle Collaboration Avec Naruto & Boruto
Mode

BAPE Dévoile Une Nouvelle Collaboration Avec Naruto & Boruto

Une collection riche en imprimés.

Netflix Donne Des Nouvelles De La Saison 3 De Stranger Things
Entertainment

Netflix Donne Des Nouvelles De La Saison 3 De Stranger Things

Encore un peu de patience.

Une Œuvre Historique De Banksy, Estimée Jusqu'À 350 000 Euros, Va Être Mise Aux Enchères À Paris
Arts

Une Œuvre Historique De Banksy, Estimée Jusqu'À 350 000 Euros, Va Être Mise Aux Enchères À Paris

“Kill Mom ?”

More ▾
 

Aidez-nous à mieux vous servir

Nous apprécions votre soutien en autorisant des publicités HYPEBEAST, où nous pouvons partager des contenus liés aux dernières tendances, et culturellement pertinents. En ajoutant HYPEBEAST à la liste blanche de votre bloqueur d’annonces, les annonces diffusées sur nos sites seront diffusées pendant la navigation.